vendredi 22 février 2008

Sauce Caramel

 

Si votre principal défaut/qualité c'est la gourmandise, alors j'imagine que vous connaissez la sauce caramel, sinon, il vous faut absolument remédier à cette méconnaissance au plus vite!
La sauce caramel est un savoureux mélange de sucre, de fleur de sel et de crème fraîche. C'est une véritable caresse justement équilibrée entre le sucré et le salé qui accompagne à merveille tous les plaisirs gourmands. Concentré de gourmandise qui peut se consommer tiède, froid, à la cuillère ou même au doigt, à utiliser comme une pâte à tartiner sur une tartine ou une crêpe, en coulis sur une boule de glace, en nappage sur une tarte... c'est DÉMONIAQUE tellement c'est bon!!! Une pure merveille.
La recette est d'une grande simplicité, mais il faut néanmoins maîtriser un tantinet la réalisation d'un caramel.
 
 
Sauce Caramel (à partir d'un caramel dit "à sec")
 
125 g de sucre semoule
2 g de Fleur de sel
25 cl de crème liquide entière
 
~
 

Dans une casserole à fond épais, faire fondre doucement le sucre jusqu'à obtention d'un caramel blond foncé.
Hors du feu, ajouter en petite quantité la crème liquide. Remuer et ajouter la fleur de sel. Replacer sur le feu et laisser frémir quelques minutes. Laisser tiédir.
¤ La cuisson du sucre est un opération délicate car elle exige une constante surveillance. Elle doit se faire dans une casserole à fond épais (cela évite une coloration trop rapide du sucre), de taille moyenne (adaptée à la quantité), en cuivre de préférence ou en acier inoxydable.
¤ Mieux vaut utiliser un sucre cristallisé blanc et de préférence en morceaux (le sucre blanc plus raffiné et plus pur risque moins de masser) afin d'avoir un sucre le plus pur possible. Ne pas utiliser de sucre glace ou cassonade, mais faute de mieux, un sucre semoule fait très bien l'affaire.
¤ Il faut est commun d'humecter le sucre, de mélanger légèrement puis de commencer la cuisson sur feu moyen. Pour éviter la cristallisation ou la formation de grains:
-il ne faut surtout JAMAIS REMUER un caramel réalisé à partir d'un mélange sucre/eau: on peut éventuellement légèrement incliner la casserole de temps en temps pour unifier la couleur et bien répartir la chaleur (un caramel qui cristallise retombe en sucre et devient alors inutilisable).
-il faut que le sucre soit complètement dissous, pour cela, brosser les grains qui collent sur les côtés de la casserole à l'aide d'un pinceau mouillé.
¤ Dès que le sucre est entièrement dissous, ou peut légèrement augmenter la température, mais ne surtout pas quitter le récipient des yeux car les différents stades de cuisson se succèdent très rapidement et il est impossible de revenir en arrière.
Pour stopper la cuisson d'un caramel, il suffît de plonger le fond de la casserole dans un grand bain d'eau froide.
¤ A noter toutefois qu'il est possible de réaliser un caramel sans eau, dit "à sec". Ce que je propose ici.
Pour cela, il suffit de verser la quantité de sucre désirée dans une casserole à fond épais et de laisser fondre doucement en remuant régulièrement jusqu'à obtention du stade souhaité.
Le caramel à sec, contrairement au caramel réalisé à partir d'un mélange sucre/eau supporte tout à fait d'être remué sans jamais risquer de cristalliser. Il est donc quasiment inratable.
 
YYY

Petit aparté concernant les indices qui montrent que vous êtes vraiment gourmand:
¤ quand vous mangez du Nutella®, c'est généralement à la petite cuillère directement du pot à la bouche (pour moi, c'est 1 c à soupe en vérité: j'ai une toute petite bouche mais elle s'ouvre en grand!)
¤ vous léchez votre assiette quand ce qu'il y avait dedans vous a vraiment plu (bon, ça, évidemment il vaut mieux éviter de le faire en publique, c'est pas très classe comme attitude... mais tellement bon!)
¤ vous êtes incapables de ne pas vous resservir même au risque d'exploser, rien que pour le plaisir d'en reprendre un bout... ça, c'est ma spécialité (ce qui me vaut généralement, après les repas copieux, de Fêtes de me retrouver avachie sur le canapé jurant mes grands dieux que je ne le referai plus...)
¤ vous êtes tellement pressés de goûter, que vous n'attendez pas que ça ai refroidi au risque de vous brûler!
¤ vous léchez toujours la cuillère et le récipient pour ne rien perdre de la pâte à gâteau que vous venez de mettre au four au risque de frôler l'indigestion (parce que le cru n'est pas digeste même si c'est souvent très bon!)

N'hésitez pas à en rajouter pour continuer la liste ...

3 commentaires:

  1. je viens de découvrir ton blog, il est génial, les photos, les recettes, tout!
    Et donc oui je suis une gourmande (bon pour l'assiette, seulement quand je suis seule...)
    Je rajoute un indice:
    parfois je me fais un petit gâteau ) à part pour y goûter avant tout le monde pour que cela ne se voit pas.
    Lorijade
    lauriane.andre@tele2.fr
    Bonne continuation

    RépondreSupprimer
  2. Effectivement, je crois que cet indice ne laisse plané aucun doute!!!

    RépondreSupprimer
  3. BONJOUR, je découvre ton blog vraiment super recette et de très belles photos.
    Bon apparement je suis gourmande,et si je dois rajouter quelque chose a ta liste c'est, lorsque je décide enfin de faire attention à ma ligne et de supprimer les sucreries quelques temps et bien généralement ça ne dure pas plus de 2 jours et encore...

    RépondreSupprimer

Un bout de quelque chose à dire ???

EN CETTE PÉRIODE DE FIN D'ANNÉE, JE REÇOIS ÉNORMÉMENT DE MAILS, JE TACHE DE RÉPONDRE A TOUT LE MONDE, CEPENDANT, COMPTER UN DÉLAIS D'AU MINIMUM 72 HEURES AVANT TRAITEMENT DE VOS DEMANDES.

ATTENTION: les questions où les réponses peuvent être trouvées par une simple recherche personnelle de votre part sur internet (ou présentent dans le texte introductif ou la recette en elle-même) ne trouveront plus de réponse de ma part.
Merci de bien lire la recette en entier avant de me poser vos questions, bien souvent les réponses y sont clairement écrites :)
Merci de votre compréhension

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...