samedi 31 mai 2008

Petits soufflés individuels...


pour changer du simple soufflé au fromage... lardons, tomates séchées, olives et herbes fraîches




Pourquoi les soufflés seraient- ils condamnés au fromage? Multitude d'ingrédients s'y prêtent et peuvent même s'y mélanger, ça impressionne toujours alors osez les saveurs! (champignons, courgette, fruits de mer, crabe, foie gras...)
La grande qualité du soufflé, c'est sa légèreté; son seul défaut, il ne peut pas attendre, c'est le plat minute impossible à cuire d'avance! Il réclame une attention de tous les instants, mais rien d'insurmontable. Ils ont mauvaise réputation car ils sont renommés comme étant difficiles à réussir... avec cette recette minute le succès est garanti: de quoi époustoufler vos convives.



Cette recette est en fait un prétexte que j'ai dû trouver pour pouvoir enfin publier ma recette minute et inrattable du soufflé. Habituellement, je la réalise la plus classiquement du monde, c'est- à- dire au fromage (emmenthal râpé, éventuellement Comté, Cantal, Salers ou Beaufort pour un peu plus de saveur et de raffinement, ou même au chèvre), seulement là, problème: mon homme ne raffole pas vraiment du soufflé au fromage et à chaque fois que je lui en proposais un en guise de dîner rapide avec une petite salade verte j'essuyais un refus. La ruse a donc consistée pour moi à lui trouver une garniture autre que du fromage et à le décliner en petites portions individuelles... Pari gagné, il a adoré!!! (en a même repris 2 fois) et moi, je peux enfin publier ma recette!!!



Préchauffer le four à 210°
Dans un bol fermant hermétiquement, verser 25 cl de lait froid, 12 cl de crème liquide entière, 60 g de farine fluide. Saler, poivrer et ajouter un peu de noix de muscade râpée. Fermer et mélanger en secouant vivement pendant environ 30 secondes.
Ajouter 3 oeufs entiers. Fermer et secouer de nouveau 30 secondes.
Rajouter 50 g de fromage (emmenthal, parmesan, gouda...), 100 g de lardons natures, quelques tomates séchées coupées en dés, 1 dizaine d'olives noires dénoyautées, quelques feuilles et brins de Basilic et ciboulette émincés et un peu de persil finement ciselé.
Remuer et verser dans des ramequins individuels (soigneusement beurrés et farinés) ou dans un moule rond à bords hauts. Glisser au four pour 1 heure.
Servir de suite accompagné d'une petite salade verte.

Si vous avez un peu de temps devant vous, rien ne vous empêche de monter les blancs en neige, le résultat n'en sera que plus aérien et léger.

vendredi 30 mai 2008

Gratin de Cerises




Et oui, j'ai craqué! Malgré leur prix exorbitant (près de 7 euros le kilo!) je n'ai pas pu résister à une irrépressible envie de cerises... Rouges, fermes et charnues, brillantes, juteuses, douces et sucrées je raffole de ces billes qui se croquent à la file. Mais je suis tout de même restée très raisonnable et me suis contentée d'une toute petite portion (150 g). J'ai mangé les plus belles à la main et ai eu envie de cuisiner les autres en gratin.
Un dessert fondant et léger qui marie l'onctuosité de la crème vanillée et la saveur très légèrement acidulée des cerises.
Un vrai petit bonheur qui m'a presque fait oublier la grisaille de ces derniers jours... et je me suis mise à rêver d'un été enfin installé.



Proportions pour 600 g de cerises (lavées, équeutées et dénoyautées)
Répartir les cerises au fond d'un plat à gratin (à bords hauts).
Dans un saladier, battre en omelette 2 oeufs entiers. Ajouter 100 g de cassonade, 1 c à c de vanille liquide, 6 cl de crème liquide, 6 cl de lait et 120 g de poudre d'amandes.
Verser la préparation sur les fruits.
Cuire à 180° pendant 25 min. Puis saupoudrer d'amandes effilées et de quelques pincées de cassonade, placer position gril et faire gratiner 2 à 3 min.
Laisser refroidir avant de servir.



Quand revient le temps des cerises, il est difficile d'y résister car elles se croquent à la file. Mais leur saison est très courte, alors ne vous en privez pas sous prétexte qu'elles sont un peu plus riches en glucide que les autres fruits!


Ce dessert peut être adapté à toutes les saisons: pêches ou abricots en été, pommes ou poires en hiver et fraises au printemps!

jeudi 29 mai 2008

Houmous


ou Hoummos ou tout simplement Purée de pois chiche au sésame



Délicieuse, pleine de saveurs et très facile à préparer, cette purée typiquement libanaise, l'un des mezzé les plus connu, sera encore meilleure si elle est préparée 1 jour à l'avance, ce qui permet à tous les arômes de pleinement se développer.
A servir à l'apéritif avec du pain pita (pain libanais) ou du pain pide (pain turc) c'est un vrai délice! mais n'en abusez pas trop, car c'est très riche!

1 boîte de pois chiche (petit modèle)
3 c à s d'huile de sésame
2 c à s d'huile d'olive
2 gousses d'ail épluchées
persil
sel, poivre
2 c à c rases de cumin en poudre
1/ 2 c à c de paprika
1 grosse pincée de piment de Cayenne (à défaut 1 c à c de Tabasco ou sauce piquante)
2 c à s de graines de sésame (ou si vous avez la chance d'avoir une épicerie orientale ou un magasin BIO près de chez vous, 1 c à s de Tahini: pâte de sésame)
8 cl de jus de citron

Égoutter et rincer soigneusement les pois chiche.
Les placer dans le bol du mixeur avec le restant des ingrédients et mixer jusqu'à obtention d'une pâte lisse et épaisse. Ajouter 1 peu d'huile de sésame et de jus de citron si vous préférez une consistance plus crémeuse. Rectifier l'assaisonnement si besoin.
Verser le mélange dans un bol, arroser d'huile d'olive, saupoudrer de paprika et répartir du persil ciselé dessus.



Ce mezzé aux saveurs typiques du Moyen -Orient déploie une palette de saveurs qui va de la douceur du pois chiche à la force du piment en passant par les notes acidulées du citron et le subtil dosage d'épices: cette alchimie fera sensation à l'apéritif avec le pain traditionnel libanais, en entrée ou même en plat avec un taboulé ou une salade.

mercredi 28 mai 2008

Caviar d'aubergines




Je prépare toujours cette recette la veille, car plus le caviar est froid, meilleur il est! Un pur bonheur à déguster en guise d'entrée ou à l'apéritif sur des petits toasts tout juste grillés.

Emballer 4 belles aubergines coupées en 2 dans du papier aluminium et les enfourner pour 1 heure à 240°.

Dans une grande poêle, faire chauffer 2 c à s d'huile d'olive, 1 c à s d'huile de sésame et y faire compoter 2 oignons et 2 échalotes pelés et hachés finement jusqu'à ce qu'ils soient fondants et translucides. Ajouter 2 gousses d'ail écrasées et réserver.

Sortir les aubergines du four et prélever leur chair à l'aide d'une cuillère. Ajouter à la compote. Saler, poivrer, ajouter 1/2 c à c de coriandre en poudre (encore mieux si elle est fraîche), quelques feuilles de Basilic, quelques brins de ciboulette et un peu de persil finement ciselés. Laisser fondre à feu doux 5 à 10 min. Après quoi, j'ajoute ma petite touche personnelle (ou pas d'ailleurs!): 2 belles c à s de tapenade noire dans laquelle j'ai ajouté quelques pignons de pin mixés (maison SVP, et la recette, c'est ICI). Poursuivre la cuisson pour quelques minutes encore. Laisser refroidir avant de réserver au frais jusqu'au lendemain.


mardi 27 mai 2008

Petites Amandines à la saveur Pistache




Il y a quelque temps, en me baladant en ville je suis tombée sur la vitrine d'une pâtisserie et mon regard s'est arrêté sur de jolies petites bouchées décorées d'éclats de pistaches, amandes et petits fruits rouges séchés... l'association de ces 3 couleurs (vert, brun et rouge) m'a beaucoup plue et j'ai gardé cette idée décorative dans un coin de ma tête attendant le moment venu et la bonne recette pour réaliser des petites bouchées saupoudrées de petits éclats colorés.
Après avoir réalisé mes petites tartelettes aux pralines, il me restait quels éclats de pralines inutilisés que j'avais précautionneusement mis de côté dans l'éventualité d'en faire quelque chose; alors quand je les ai vus je me suis dit qu'ils remplaceraient très bien les petits fruits rouges séchés et apporteraient une touche de croustillant!
Pour la base, je suis partie de ma recette habituelle d'amandines mais lui ai ajouté une toute petite c à c de pâte de pistache pour faire écho aux pistaches concassées et saupoudrées sur le dessus. Cette subtile saveur pistachée s'avère délicieuse, une vraie réussite.



Dans un saladier, verser 125 g d'amandes en poudre, 125 g de sucre glace, 1 sachet de sucre vanillé, et 25 g de farine fluide. Mélanger. Creuser un puits.
Faire fondre au bain- marie ou au micro- ondes 50 g de beurre (j'ai fait moitié beurre doux, moitié beurre 1/2 sel). Laisser tiédir.
Fouetter rapidement à la fourchette 2 oeufs entiers.
Verser le beurre fondu refroidi et les oeufs battus dans le puits et mélanger bien à fond jusqu'à obtention d'une pâte bien lisse et homogène. Ajouter alors 1 c à c de pâte de pistache. Mélanger.
Préchauffer le four à 180°.
Verser la préparation dans de petites caissettes en silicone individuelles. Saupoudrer de pistaches et pralines concassées et d'éclats de nougatine.
Cuire 20 min. Laisser entièrement refroidir avant de démouler.



Des petites bouchées moelleuses au bon goût d'amande et à la saveur douce et subtile de pistache avec ce léger croquant dû aux pralines, nougatines et pistaches délicatement saupoudrées... moelleuses, fondantes et croustillantes: 3 qualificatifs pour définir ces petites pièces sucrées et qui à eux seuls mettent l'eau à la bouche!


lundi 26 mai 2008

Pain au levain et à la farine d'épeautre





A la main SVP!!!

Ça fait des années maintenant que j'ai l'habitude de faire mon pain et même s'il semble que la MAP (entendez Machine A Pains) soit le dernier appareil électroménager à la mode et à avoir absolument, je ne me suis toujours pas décidée à investir (et honnêtement, je ne pense pas investir un jour!) parce que le pain que je confectionne de A à Z avec mes petites mimines me satisfait entièrement; et puis quel plaisir de touiller, pétrir, malaxer... on en a plein les doigts, ça colle mais j'adore ça!
Habituellement, j'utilise de la levure de boulangerie, mais l'autre jour en assistant ma soeur (qui utilise la MAP) dans la réalisation de son pain, j'ai découvert qu'elle substituait la dite levure par du Levain en poudre sous forme de sachet de 100 g.
Youpi, pas besoin de faire le levain soi- même (chose que de toute façon je ne m'étais jamais risquée à tenter!) pour avoir quand même un délicieux pain au levain Maison!
Je me suis donc empressée d'aller acheter un sachet dans mon magasin Bio préféré et en ai profité pour prendre de la farine d'Epeautre (l'épeautre est un grain essentiel en panification. Il contient 4 fois plus de magnésium que le blé, du phosphore, des vitamines B1 et B9, il est également riche en protéines et notamment en acides aminés essentiels. Il est très digeste et moins allergène que le blé commun) parce que ça faisait longtemps que je voulais tester un pain à l'épeautre: pour son goût et ses vertus nutritionnelles. Pour rester dans ce petit goût, j'ai choisi un Levain à l'épeautre.



Le résultat m'a bluffé: j'ai obtenu un pain absolument magnifique (peut- être le plus beau que j'ai jamais fait!) bien levé (il a plus que triplé de volume!) à la croûte croustillante et 'qui chante' et à la mie très légère et moelleuse, proche de celle du Pain de Mie. Quand au goût: impeccable, absence complète de ce léger petit arrière goût de levure pas toujours agréable en bouche!


200 g de Farine boulangère pour Pain Bio à L'épeautre
3 c à s de Farine de Blé noir ou Sarrasin (j'en mets toujours un peu parce que j'adore son petit goût si caractéristique! mais je la substitue parfois par de la farine de Châtaigne)
20 g de Levain Bio d'épeautre fermentescible
30 cl d'eau tiède
5 g de sel fin

Dans un grand saladier, verser les farines, le sel et le levain. Mélanger. Creuser un puits et ajouter alors l'eau tiède (sur le sachet, il est marqué que l'eau doit être à 24°, personnellement, je n'ai pas vérifié!).
Laisser reposer quelques instants pour hydrater les farines, puis mélanger du bout des doigts en incorporant petit à petit la farine. Pétrir jusqu'à obtention d'une boule de pâte souple et bien lisse qui ne colle plus aux doigts.
Laisser reposer 30 min dans un saladier couvert à l'abri des courants d'air avant de reprendre le pâton pour chasser l’air qui est entré. Façonner alors le pain à la forme de votre choix (moi, je l'ai mis dans mon moule à cake pour qu'il ait une jolie forme bien régulière).
Le laisser reposer une nouvelle fois pendant 1h30 à 2h pour permettre à la pâte de gagner en volume et en arômes (il doit doubler à tripler de volume).
Préchauffer le four à 200°
Cuire 45 min à 180°
Le démouler de suite et le laisser refroidir sur une grille (pour permettre à la vapeur de s'échapper).


dimanche 25 mai 2008

Bonne Fête Maman





Je profite de ce jour si particulier et essentiel à fêter pour te dire MERCI.

MERCI de ton amour, de tout ce que tu as su me transmettre, et de ce que tu as fait pour moi au cours de ces années, et continues encore de faire au quotidien (et je sais également, fera). Les mots peuvent à peine exprimer ce que tu es pour moi. J'ai compris, en grandissant, que tu n'es pas seulement ma mère mais également mon amie, et de loin la meilleure, celle sur laquelle je pourrai toujours compter, qui peut tout entendre et tout comprendre sans juger, qui est là pour écouter, donner de précieux conseils, être attentive et qui m'a toujours soutenue.

MERCI simplement d'être là et d'être ce que tu es... la meilleure des mamans.

Je t'aime.

vendredi 23 mai 2008

Tarte aux Pralines





Pour voir la Vie en Rose!!
Rose et fondante, cette spécialité lyonnaise est un pur moment de gourmandise qui allie plaisir des yeux et des papilles, absolument irrésistible à tester d'urgence pour qui ne connaît pas! Mais attention: DANGER on peut très vite y devenir accroc...
Les recettes varient selon les pâtisseries: appareil lisse ou avec des morceaux entiers de pralines (gare aux dents!), préparation cuite au four ou non, avec ou sans oeufs... à vous de tester celle qui vous convient le mieux; quant à moi, après plusieurs essais, c'est cette recette que je trouve la plus à mon goût.

Une pâte sucrée sablée et fondante garnie d’une fine couche de crème d'amande puis généreusement garnie d'un appareil crémeux et onctueux aux pralines roses concassées pour conserver quelques notes croquantes, voilà ce qui résume cette petite merveille de gourmandise.



* Pour une dizaine de tartelettes de 10 cm de diamètre *


Pâte Sablée
140 g de beurre pommade
75 g de sucre glace
25 g de poudre d'amande
2 g de sel
1/2 c à c de vanille en poudre
1 goutte d'extrait d'amande amère
1 oeuf entier
250 g de farine



Travailler le beurre tempéré coupé en petits dés avec le sucre glace et la pincée de sel jusqu'à obtention d'un mélange crémeux. Ajouter l’oeuf, la poudre d’amande et mélanger vivement pour obtenir une consistance bien crémeuse. Incorporer alors la farine en 3 foisPétrir sans trop travailler la pâte. Ramasser en boule, filmer et réserver au frais 2 heures.
Une fois la pâte bien reposer, foncer les cercles à tartelettes individuelles de 10 cm.


Crème d'amande
50 g de beurre mou
50 g de sucre
50 g de poudre d'amande
1 œuf (calibre petit)


Préchauffer le four à 180°
Dans un saladier, verser le beurre avec le sucre et travailler le mélange jusqu'à consistance crémeuse. Ajouter l'œuf et travailler vigoureusement. Incorporer la poudre d'amande. Mélanger l'ensemble bien à fond pour obtenir un appareil bien lisse et parfaitement homogène.
Verser l'équivalant d'1 c à s par fond de pâte.
Cuire 20 à 30 min en surveillant bien la coloration qui ne doit pas être trop foncée, au besoin, couvrir d'un papier aluminium.
Retirer du four, décercler à chaud et laisser refroidir sur grille.


Appareil aux Pralines
200 g de pralines roses concassées
200 g de crème liquide entière


Dans une casserole à fond épais, verser les pralines roses concassées et la crème liquide entière. Remuer et placer sur feu doux. Laisser les pralines fondre doucement en remuant fréquemment. Une fois le mélange bien lisse, poursuivre encore la cuisson jusqu'à ce que le mélange atteigne les 115°.
Garnir chaque fond de tartelette.
Réserver à t° ambiante 1 heure pour refroidir et raffermir et déguster.

jeudi 22 mai 2008

Guacamole




A consommer en 'dip' à l'apéritif ou en accompagnement de toutes sortes de plats, le guacamole est le mélange typique et de référence dans lequel on retrouve toutes les saveurs du Mexique: avocat gorgé de soleil et mûri à point à la saveur riche et moelleuse qui atténue parfaitement le côté relevé et épicé, oignon finement émincé, ail, piments verts (ceux du Nouveau Mexique grands et plutôt doux et les Jalapeño plus petits et légèrement plus épicés), coriandre fraîche (semblable au persil mais avec un parfum beaucoup plus prononcé) et épices: voilà les ingrédients qui entrent généralement dans l'élaboration du véritable Guacamole mexicain, une alliance d'ingrédients frais, colorés et épicés qui donne à cette sauce un goût si particulier et un parfum inimitable teinté d'exotisme!
"Contrairement à la plupart des fruits l’avocat grossit, croît mais ne mûrit pas sur l'arbre; ce n’est qu'une fois récolté qu’il pourra entamer son processus de maturation. L’avocat est donc un fruit qui mûrit après sa récolte. Les avocats que l'on trouve sur les étals offrent donc différents stades de maturité. Leur choix se fera en fonction de l’urgence de l’utilisation. Pour accélérer la maturité, il est conseillé de le placer à côté d’autres fruits tels que les pommes, les bananes... qui dégagent naturellement de l’éthylène, on peut aussi les envelopper individuellement dans du papier journal en piquant à chaque extrémité un petit cure- dent ou même les plonger dans un sac de riz! Inversement, pour retarder le moment d’utilisation d’un avocat mûr, on peut le placer 8 à 10 jours dans le bac à légumes du réfrigérateur. L’avocat, pelé, est très sensible à l’oxydation: pour l’empêcher de noircir il suffit d'arroser sa chair d’un filet de jus de citron et de le réserver à couvert au réfrigérateur."
Le terme 'dip' en anglais signifie simplement 'tremper'. Il s'agit d'un terme générique pour désigner toutes sortes de sauces dans lesquelles on trempe selon ses goûts et envies des chips, tortillas, tacos, blinis, légumes crus coupés en bâtonnets ou même crevettes et surimi.

Couper 2 gros avocats bien mûrs (Hass si possible: on le trouve facilement en France et provient le plus généralement du Pérou ou du Chili, sa chair est verte foncée et sa peau granuleuse, son épiderme épais vire du vert au noir à maturité) dans le sens de la hauteur. Retirer les noyaux et prélever la chair à l'aide d'une cuillère. Écraser la pulpe au mortier afin d'obtenir une belle purée onctueuse (on peut aussi laisser quelques morceaux) et la placer dans un grand bol avec 1 filet de jus de citron vert. Réserver à couvert au frais.
Emincer le plus finement possible 1 petit oignon et quelques feuilles de coriandre fraîche. Ecraser 1 gousse d'ail. Saler, poivrer et ajouter la pointe d'un couteau de cumin moulu et 1 pincée de piment de Cayenne. Ajouter 1 petit piment rouge finement haché (à défaut de piment frais, on peut ajouter 1 c à s de Tabasco ou 1 c à c de purée de piments). Amalgamer bien: on obtient une pâte acide, piquante et salée.
Ajouter alors la purée d'avocats citronnée.
Goûter et ajuster l'assaisonnement si besoin: si toutefois le mélange s'avérait trop épicé vous pourrez l'adoucir en lui ajoutant 1 c à s de crème fraîche épaisse, 1 mince filet d'huile d'olive et même un peu de concentré de tomates.



Une succulente pâte à tartiner facile à réaliser, onctueuse, très savoureuse et épicée juste comme il faut. Idéal pour accompagner les buffets d'été.

mardi 20 mai 2008

Flan pâtissier Rhum- Raisins




Encore plus gourmand que chez le Pâtissier...


Depuis que j'ai trouvé LA RECETTE du Flan Pâtissier, on ne m'arrête plus!

La dernière fois, mon homme me faisait remarquer qu'il le préférait sans pâte, parce que plus léger (tient, c'est nouveau ça... depuis quand se souci- t- il de ce genre de détail?!?), mais quand j'ai évoqué la possibilité de lui incorporer des petits raisins secs généreusement macérés dans du Rhum pour le rendre encore plus gourmand, il n'a émit aucune objection, bien au contraire...

Face à la pénurie de mon placard à provisions, j'ai dû adapter mes proportions avec ce que j'avais et donc procéder à de savants calculs... rien de compliqué en fait, juste une règle de trois, mais pour moi qui ai toujours eu un gros blocage avec tout ce qui ressemble de près ou de loin avec les maths, un supplice!



Voilà donc les proportions:
50 cl de lait
20 cl de crème liquide entière
1 sachet de sucre vanillé
1 oeuf entier
77 g de poudre 'Impérial'

90 g de cassonade
80 g de Raisins secs
6 cl de Rhum

Faire macérer les raisins secs dans le rhum pendant 1 heure au moins.
Dans un saladier, fouetter l'oeuf avec la cassonade et le sucre vanillé jusqu'à ce le mélange blanchisse et double de volume. Incorporer au tamis la poudre 'Impérial' et mélanger vivement pour éviter la formation de grumeaux. Une fois le mélange bien lisse, verser petit à petit la crème liquide puis le lait.

Égoutter les raisins, les fariner (1 c à s rase de farine suffit) et les réserver. Incorporer le rhum à la préparation. Mélanger.
Préchauffer le four à 180°
Transvaser dans une casserole et faire épaissir sur feu très doux sans cesser de remuer.
Une fois la crème épaissie, lui ajouter les raisins farinés. Mêler pour bien les répartir et verser dans un moule rond à bords hauts de 18 cm de Ø.
Cuire 20 min ou jusqu'à la formation d'une fine pellicule dorée sur le dessus.
Réserver au frais minimum 4 heures avant de déguster.



Une recette regressive réservée aux grandes personnes!
Frais et fondant, tout en rondeur et générosité... mon homme n'a pas fini de m'en réclamer...

lundi 19 mai 2008

Tartelettes au citron (mousse au fromage blanc citronnée et lemon curd léger)




Après avoir achevé le montage de mon Délice Citron, il me restait un peu de Mousse au fromage blanc citronnée et un tout petit fond de Lemon Curd. Je les ai utilisés pour en garnir des fonds de pâte sablée.
J'ai ainsi obtenu une dizaine de savoureuses petites tartelettes délicieusement fondantes et acidulées qui changent un peu de l'ordinaire avec ce petit côté mousseux et aérien très agréable en bouche!


Fond de pâte sablée sucrée (pour la technique, c'est ICI)
200 g de farine
1 pincée de sel
90 g de sucre glace
90 g de beurre mou
1 oeuf entier

Mêler dans l'ordre, ramasser en boule et réserver au frais 1heure.
Préchauffer le four à 180°.
Étaler le plus finement possible sur un plan de travail fariné, détailler en cercles à l'aide d'un emporte- pièce rond uni et garnir les alvéoles d'un moule en silicone à mini tartelettes, et cuire les fonds de pâte à blanc pendant 15 min (jusqu'à obtention d'une jolie couleur blond doré). Démouler et laisser entièrement refroidir sur une grille à pâtisserie.
Réserver.
Une fois bien froids, tartiner les fonds de tartelettes d'une fine couche de Lemon Curd. Recouvrir de Mousse et égaliser. Laisser reposer au frais avant de napper d'un peu de Lemon Curd.
Déguster bien frais.


dimanche 18 mai 2008

Délice Citron (entremets citron/pistache)




La série des anniversaires commence aujourd'hui avec celui de mon père. Nous le fêtons juste entre nous histoire de marquer le coup. Nous serons 6 à partager un repas mitonné par ma grande soeur. Je ne sais pas encore ce qu'elle a prévu de faire, je sais seulement qu'elle prévoit un petit Ambassadeur pour le dessert (lui qui en réclamait un depuis si longtemps, voilà qu'il en aura eu 2 quasi coup sur coup! de quoi être tranquille encore pour quelques années...).
J'avais moi aussi envie d'amener un petit quelque chose; et comme finalement la symbolique d'une belle journée d'anniversaire réside en partie dans le gâteau (l'autre, dans les cadeaux!... bon, c'est vrai aussi dans le fait d'être tous réunis!), j'ai donc décidé de réaliser un 2ème petit dessert: quelques chose de frais, léger et acidulé = un entremets 100% citron



Cet entremets se compose d'un fond Biscuit Financier parfumé aux zestes de citrons, surmonté d'une mousse légère au fromage blanc citronné et recouvert d'une fine couche de Lemon Curd, le tout est joliment chemisé d'un Biscuit roulé pistaché fourré de ce même Lemon Curd.



Un dessert plein de fraîcheur qui mêle acidité, douceur et légèreté avec de très subtiles notes d'amandes (biscuit financier) et de pistaches (biscuit roulé).
Cet entremets est un pur bonheur pour qui comme moi voue une passion pour le citron! Léger et rafraîchissant, il se laissera très facilement déguster même après un bon gros repas!


A préparer la veille car nécessite au moins 12 heures de réfrigération.

Fond Biscuit Financier aux zestes de citron
75 g de beurre fondu couleur 'noisette'
75 g de sucre glace
30 g de farine
40 g de poudre d'amandes
2 blancs d'oeufs à température
zestes de citron
quelques gouttes d'essence naturelle de citron (Vahiné®)

1 heure avant de commencer, sortir les blancs d'oeufs du réfrigérateur. Les battre rapidement à la fourchette pour les fluidifier et les réserver à température ambiante.
Mixer ensemble la poudre d'amande, la farine et le sucre glace. Tamiser le mélange obtenu au- dessus d'un saladier.
Faire fondre sur feu très doux le beurre jusqu'à ce qu'il soit d'une jolie couleur noisette. Le laisser reposer quelques minutes et retirer délicatement la couche de petit lait qui s'est formée à la surface. Le laisser refroidir.
Incorporer les blancs d'oeufs au mélange de poudres. Mélanger bien à fond et ajouter alors le beurre noisette fondu et refroidi. Mêler et ajouter finalement les zestes et l'essence naturelle de citron. Réserver au frais 30 min.
Préchauffer le four à 150°.
Verser dans un moule rond en silicone de 20 cm de Ø.
Cuire 20 min.

Biscuit roulé pistaché au Lemon Curd léger
1 oeuf entier + 1 jaune
30 g de sucre glace
1 sachet de sucre vanillé
15 g de farine
1 c à s de pâte de pistache
15 g de pistaches vertes émondées pilées grossièrement
1/2 c à c de Thé Matcha
1 blanc d'oeuf
10 g de sucre semoule
1 pincée de sel

Préchauffer le four à 180°
Dans un saladier, battre au fouet électrique l'oeuf entier, le jaune, le sucre vanillé et le sucre glace jusqu'à ce que le mélange blanchisse, double de volume et fasse le 'ruban' (= le mélange retombe lorsqu'on le soulève). Une fois le mélange bien mousseux, lui incorporer la farine et le Thé Matcha au tamis. Fouetter vivement au batteur électrique pendant 2 min afin d'obtenir une pâte bien lisse et homogène. Ajouter la pâte de pistache et les pistaches réduites en poudre grossière.
Monter le blanc d'oeuf en neige ferme avec la pincée de sel et le sucre semoule pour le serrer.
Rassembler les 2 mélanges très délicatement à l'aide d'une maryse en opérant un mouvement circulaire de l'intérieur vers l'extérieur pour ne pas faire retomber le blanc.
Recouvrir une plaque à pâtisserie de papier sulfurisé (relever les bords du papier pour que la pâte ne puisse pas couler) et y verser la pâte obtenue sur 1 cm d'épaisseur. Égaliser la surface à l'aide d'une spatule.
Cuire 8 à 10 min.
Aussitôt cuit, le démouler sur un torchon légèrement humide et rouler en serrant bien. Laisser entièrement refroidir.
Une fois le biscuit bien froid, le dérouler délicatement et le tartiner d'une fine couche de Lemon Curd, rouler en serrant bien. Réserver 30 min au frais avant de le détailler en tranches de 2 cm d'épaisseur et d'en chemiser le tour d'un moule rond amovible de 20 cm de Ø.



Le mélange pistaches/ citron (Lemon Curd) s'avère délicieux: la douceur de la pistache s'harmonise parfaitement avec l'acidité du citron et la très légère amertume du Thé Matcha et créé un juste équilibre.

Mousse citronnée au fromage blanc
Mélanger 11 g de Agar- Agar, 8 cl de jus de citron, quelques gouttes d'essence de citron et 100 g de fromage blanc à 40%. Faire chauffer sur feu doux sans cesser de remuer jusqu'à ce que le mélange atteigne 85° (température indispensable pour que l' Agar- agar puisse agir et dévoile tous ses pouvoirs de gélifiant: ses molécules s'ouvrent, se combinent avec d'autres et se gélifient).
Monter 40 cl de crème liquide entière en chantilly avec 160 g de sucre glace et 1 sachet de sucre vanillé. Ajouter 300 g de fromage blanc à 40%.
Rassembler les 2 mélanges. Laisser très légèrement tiédir (le mélange commence à prendre dès 40°) avant de couler sur le Fond Biscuit Financier aux zestes de citron. Réserver au frais pour laisser raffermir.

Cette mousse est un pur moment de bonheur: très aérienne, onctueuse et crémeuse! avec un juste équilibre entre acidité/ sucré, la douceur du fromage blanc et le crémeux de la chantilly... Et pourquoi ne pas la déguster telle quelle ?

MONTAGE
Déposer le fond Biscuit Financier au fond d'un moule amovible 20 cm de Ø. Le napper très légèrement avec du Lemon Curd.
Chemiser le tour du moule avec les tranches de Biscuit roulé pistaché fourré au Lemon Curd.
Couler la mousse au fromage blanc citronnée et laisser prendre au frais pendant 4 heures.
Napper d'une fine couche de Lemon Curd avant de réserver de nouveau au frais jusqu'au moment de la dégustation.




SOURCE: librement inspiré de "Délices en reliefs", Demarle Editions

samedi 17 mai 2008

Tzaktipti ou le mix entre les traditionnels Tzatziki & Ktipiti




Parfaits sur des petits blinis, le Tzatziki et le Ktipiti sont 2 salades traditionnelles du mézzé grec. Toutes 2 composées de fromage blanc, d'ail et d'herbes fraîches; le Tzatziki se décline avec du concombre, substitué par des poivrons grillés dans le Ktipiti. Je les accompagne avec presque tout: légumes, viandes, poissons... c'est bien simple j'ai toujours un pot de l'un ou de l'autre dans le frigo. Et oui, je le confesse, il est rare que je les fasse moi- même car celles que l'on trouve dans le commerce sont tout à fait délicieuses.
Et puis là, en voyant ce joli concombre fraîchement acheté au Marché et ne sachant que faire d'un restant de Poivrons grillés en bocal, j'ai eu l'idée de faire un mélange de ces 2 salades pour n'en faire qu'une seule, d'où la naissance du 'Tzaktipti'...
Une excellente idée que j'ai eue là! Le résultat est fameux: croquant, frais, mélange de saveurs...je ne manquerai pas de renouveler cette recette!


Mélanger ensemble dans un grand saladier
200 g de fromage blanc à 40% (ou 2 Yaourts 'à la Grecque')
1 petit bocal de poivrons rouges doux grillés et pelés détaillés en très petits dés
1 petit concombre détaillé en très petits dés
aneth fraîche finement ciselée
ciboulette finement ciselée
sel, poivre
1 gousse d'ail écrasée
1/2 c à c de paprika (pour apporter une touche de couleur)
1 c à s rase de crème de riz (pour absorber l'humidité)

A servir très frais
Conserver au frais et consommer dans les 48 heures!



Blinis: Mini Blinis deviendra grand !


Le fait d'avoir évoqué la possibilité de déposer mes Mini Pyramides aux 3 Purées de légumes sur des mini Blinis m'a donné envie d'en confectionner.



Très motivée (au début) par cette idée, je me suis munie de ma petite poêle à blinis et d'un cercle 2.5 cm de Ø bien partie pour les cuire un à un... mais je dois bien avouer qu'une 1/2 heure plus tard, les bouts des doigts brûlés et seulement 5 mini blinis réalisés (après évidemment avoir joyeusement attachés au cercle 'brûlant'... d'où les bouts des doigts brûlés: CQFD!) mon capital patience était arrivé à épuisement! J'ai donc dégainé l'artillerie lourde en sortant ma super poêle à Blinis qui permet d'en réaliser 7 d'un seul coup; les mini blinis se sont donc finalement transformés en blinis tout court!



Délayer 1/2 sachet de levure chimique dans 6 cl d'eau tiède. Laisser reposer 15 min à température ambiante.
Fouetter 2 jaunes d'oeufs avec 6 cl de lait tiède.
Dans un grand saladier, verser 130 g de farine, 1 c à c rase de sel et 1 c à c de sucre. Mélanger. Creuser un puits, ajouter le mélange jaunes d'oeufs/ lait et la levure délayée. Mélanger bien à fond.
Monter en neige ferme les 2 blancs d'oeufs avec 1 pincée de sel et les incorporer délicatement au fouet à main.
Laisser reposer la préparation 1 heure à couvert et à température ambiante à l'abri des courants d'air.
Faire chauffer sur feu vif une poêle anti- adhésive avec un peu d'huile; une fois la poêle bien chaude, baisser le feu et déposer de petites cuillerées de préparation en les espaçant bien les unes des autres. Laisser cuire 1 à 2 min puis les retourner et poursuivre la cuisson 1 min.
Réserver sur une assiette recouverte d'un papier absorbant.



Les blinis se dégustent tièdes (on peut les faire réchauffer au four quelques minutes à basse température) et se tartinent habituellement de Tarama, Tzatziki, Houmous, Guacamole...)

jeudi 15 mai 2008

Mini pyramides aux 3 purées de légumes: Brocoli, Céleri & Carotte




Pour une mise en bouche haute en couleurs qui allie saveurs & légèreté.
A picorer à l'aide de petits cures- dents ou à déposer sur des petits Blinis individuels ou des chips de Parmesan...

Les différentes purées que j'ai utilisées sont des surgelées (100%, sans ajout de quoique ce soit) mais rien n'empêche de faire ses propres purées 'Maison', bien au contraire!
Pour cette recette, 1 seul oeuf suffit. Le casser dans un petit bol et le battre en omelette à la fourchette, avant de le séparer en 3 parts égales.
Pour le moule, j'ai utilisé mon moule en silicone mini- pyramides car je voulais présenter cette préparation en apéritif, mais si vous souhaitez la présenter en entrée ou en accompagnement, privilégiez un moule à pyramides grand format, des empreintes à muffins ou même un simple moule à cake: vous détaillerez le pain ainsi obtenu en tranches... laissez parler votre imagination!

200 g de purée de carottes
sel, poivre,
1/ 2 c à c de cumin
pointe de couteau de safran
1/3 d'oeuf battu en omelette
1 c à c rase de farine
Mélanger bien à fond et verser une toute petite cuillérée au fond du moule en tassant bien. Déposer au milieu 1 petit pignon de pin (ou 1/2 noisette ou noix...) et quelques brins de ciboulette finement ciselée.

200 g de purée de céleri
sel, poivre, noix de muscade
1/3 d'oeuf battu en omelette
1 c à c rase de farine
Verser une petite cuillérée sur la préparation à la carotte. Tasser.

200 g de purée de brocoli
sel, poivre, noix de muscade
1/3 d'oeuf battu en omelette
1 c à c rase de farine

Remplir les empreintes en tassant bien.

Glisser au four pour 20 min à 180°. Laisser entièrement refroidir avant de démouler.
Déguster chaud, tiède ou froid.



A décliner avec toutes autres purées: pommes de terre, courgettes, haricots verts, pois cassés, épinards... l'essentiel est de jouer sur les couleurs, les mariages de saveurs et de s'amuser!

JOYEUX ANNIVERSAIRE


Joyeux Anniversaire Papa!
&


Mille Bisous

Attendons d'être tous réunis pour allumer ces jolies bougies...

mardi 13 mai 2008

Lemon Curd allégé




J'adore le Lemon Curd... Lui et moi, c'est une grande histoire d'amour qui dure depuis pas si longtemps en fait: 2, peut- être 3 ans, je l'ai découvert par hasard un jour en me baladant sur un Blog (mais je suis bien incapable de me souvenir lequel... dommage). J'apprécie tout particulièrement son acidité, son léger parfum fleuri, son amertume si subtile.

D'abord, c'est quoi du Lemon Curd ??? C'est une préparation bien connue de nos amis Anglais réservée aux vrais amateurs de saveurs citronnées, d'aspect crémeuse et onctueuse composée d'oeufs entiers, de beurre, de sucre , de jus et de zeste de citron râpé. Vous l'aurez compris, comme bien souvent avec les bonnes choses, ça n'est pas vraiment du genre 'light'!
J'avais jusqu'à présent l'habitude de faire une recette ô combien délicieuse, mais aussi ô combien calorique... alors je me suis mise en quête d'une préparation qui gagnerait en légèreté sans rien perdre de son onctuosité ni de sa saveur.



Prélever les zestes et le jus de 4 citrons jaunes non traités (en tout, il vous faudra 20 cl de jus: Petite Astuce: pour extraire le double de jus d'un agrume, il faut le placer au micro- ondes pendant 1 min à pleine puissance.). Verser dans un récipient placé au- dessus d'un bain- marie frémissant. Ajouter 250 g de sucre et quelques gouttes d'essence naturelle de citron (Vahiné®). J'ai également ajouté 1 c à s de Limoncello (cette liqueur italienne à base de zestes de citron, d'alcool, d'eau et de sucre = terriblement simple, et terriblement délicieux. L'intérêt est qu'il apporte un goût de citron fort sans l'acidité ou l'amertume du jus de citron lui-même...)
Laisser chauffer doucement en remuant de temps en temps, juste le temps de laisser le sucre se dissoudre. Passer à travers un tamis fin afin de retirer les zestes.
Dans un saladier, fouetter 2 oeufs entier et verser dessus en filet sans cesser de remuer le mélange au citron (il est capital de bien remuer afin d'éviter la formation de petits dépôts blancs signe d'une coagulation trop brutale des oeufs). Ajouter une noisette de beurre (1/2 sel pour moi) : 15 g et 4 g de Agar- Agar en poudre (préalablement réhydraté avec 2 c à s du mélange au citron)
Reverser dans le récipient (toujours à travers le tamis) et laisser épaissir sans cesser de remuer pendant environ 15 min (le temps que les oeufs cuisent).
Verser dans un petit bocal en verre et réserver au frais jusqu'au lendemain... si vous le pouvez!

Niveau goût, je n'ai pas senti de sensible différence , ce lemon curd est excellentissime! comporte les notes acides juste comme il faut, sucré mais sans plus, a une excellente tenue, et est pour ainsi dire dépourvu de beurre (juste une toute petite noisette pour apporter de la brillance)! L'agar- agar lui apporte onctuosité et tenue.
Une petite merveille de gourmandise... je crois bien préfèrer cette version qui est au final moins écoeurante puisque sans beurre.
A déguster tartiné sur des toasts grillés ou des sablés ('bretons', parce qu'il s'accorde parfaitement avec le beurre salé et son petit côté piquant), en garniture de biscuit roulé ou sur une brioche, ou bien le mettre dans des mini- fonds de pâte sablée cuite à blanc ou entre 2 macarons... ou pourquoi ne pas le déguster à la petite (grosse) cuillère, la méthode la plus simple et peut -être finalement aussi la plus gourmande!


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...