mercredi 30 juin 2010

Cakes à la Courgette



Des petits cakes à grignoter à l'heure de l'apéritif.
Courgette & parfum de pesto... y a comme un goût de vacances là dedans!
Simples et rapides à préparer, ils peuvent se décliner à l'envie.


Préchauffer le four à 180°
Dans un saladier, verser 10 cl d’eau tiède (ou de vin blanc) et 6 cl d'huile d'olive. Ajouter 3 œufs entiers et 1 c à s de moutarde. Mélanger. Saler et poivrer. Ajouter 200 g de farine multicéréales (ou semi- complète) et 1 sachet de levure chimique. Fouetter vivement pour bien amalgamer. Ajouter 20 g de parmesan râpé, quelques belles feuilles de Basilic frais, 1 petite échalote finement émincée, 1 gousse d'ail écrasée, 1 pincée de piment d’Espelette et 1 c à s d’un mélange de graines (courge, sésame, lin…) et quelques pignons de pin.
Râper en juliennes 1 belle courgette et incorporer au mélange. Mélanger bien à fond et verser dans les empreintes d'un moule en silicone ou à défaut dans des caissettes en papier.
Placer au four et laisser cuire 25 min environ.
Il est possible de verser la préparation dans un moule à cake, dans ce cas prolonger la cuisson de 10/15 min.


samedi 26 juin 2010

Tatin Courgette & Confit d'Oignon



Vous l'aurez peut-être remarqué si vous avez l'habitude de venir faire une balade par chez moi, mais je suis assez adepte des Tatins en version salées. Plusieurs essais m'ont définitivement convaincus: avec des tomates cerises (ICI), des petits poivrons grillés (ICI) et finalement des aubergines (ICI & LA). Il me restait entre autre à essayer avec des courgettes, légumes incontournable de la saison estivale, qui figure de loin parmis mes favoris et avec lequel de multiple réalisations culinaires sont possible.




Dans une grande poêle, faire chauffer 30 g de beurre et 3 c à s d'huile d'olive, y faire doucement revenir 4 gros oignons coupés en fines lamelles, 2 petites échalotes et 6 gousses d'ail dégermées écrasées. Laisser revenir quelques minutes. Saler et poivrer. Ajouter 4 c à s de crème de vinaigre balsamique et 4 c à s rases de sucre. Mélanger et laisser doucement caraméliser. Ajouter 1 c à s de Basilic finement ciselé. Couvrir et laisser confire 30 min en remuant régulièrement.
Dans des tous petits moules à tartelettes individuels (préférer des moules antiadhésifs, car le démoulage de toutes les tatins est un peu délicat), saupoudrer 1 pincée de sucre, coucher une fine tranche de courgette, recouvrir avec le confit d'oignon. Ciseler quelques feuilles de basilic frais, ajouter quelques pignons de pin et 1 pincée de parmesan râpé.



Préchauffer le four à 180°

Etaler une pâte feuilletée (Maison -clic- ou à défaut du commerce) et y découper des disques un peu plus grands que le Ø des empreintes. Les positionner délicatement et rentrer les bords de la pâte à l'intérieur des moules, le long des parois. Piquer la surface avec la pointe d'un couteau en 3 ou 4 endroits pour que la vapeur puisse s'échapper.

Glisser au four et laisser cuire 25 min. Laisser reposer quelques minutes avant de démouler.
Déguster chaud ou tiède.

Servir accompagnées d'une salade mélangée (roquette, mâche et jeunes pousses d'épinard), de pignons de pin et de copeaux de parmesan.

***


 


Cette recette participe au concours relayé par Dominique du blog Cuisine Plurielle pour tenter de gagner le dernier né des robots Braun, le Multiquick Artiste Pâtisserie.

EDIT du 7/07: j'ai gagné! ma recette a été sélectionnée par Dominique!!!
MERCI BEAUCOUP à toi, je suis ravie et très impatiente de tester ce nouveau robot!

jeudi 24 juin 2010

Gâteau au Fromage Blanc



Depuis le temps que j'attendais pour faire ce gâteau... Il m'avait littéralement fait "baver" dès que je l'avais vu chez Gloubiblog et chez Céline, mais il me manquait L'INGREDIENT indispensable à sa bonne réussite: la poudre pudding parfum chantilly ou vanille (de chez Dr Oetker® -clic-). J'ai cherché en vain et pendant des mois cette poupoudre miraculeuse, et j'avais presque fini par me résigner... (apparemment, dans ma région, le produit ne se fait pas!) Mais je suis allez faire quelques courses l'autre jour et mon oeil a été accroché au rayon aide à la pâtisserie (rayon complètement incontournable à chaque fois que je m'occupe des courses...) par un petit paquet de chez Impérial® (clic) contenant 5 sachets de préparation pour Pudding parfumé à la vanille !!! chic, même si la marque n'est pas la même, le contenu du sachet lui, devait être sensiblement identique ! la chose a donc finie illico presto dans mon caddie !!!
Pour la base, j'ai préféré opter pour un socle réalisé à partir de biscuits, plus gourmand et mieux approprié à ce genre de gâteau qu'une simple pâte à tarte. Le choix des speculoos s'est presque imposé de lui-même: leur goût si unique se mari à la perfection à celui du fromage.


Socle biscuité:
150 g de biscuits Spéculoos
60 g de beurre fondu

Garniture au fromage blanc:
1 kg de fromage blanc à 20 ou 40 %
100 à 150 g de sucre en poudre selon les goûts
1 sachet de sucre vanillé
1 c à moka de vanille en poudre
1 sachet de Pudding "parfum Chantilly ou Vanille" (Dr Oetker®) ou 1 sachet de Pudding "saveur Vanille" (Impérial®) (+/- 40 g)
2 c à s de Maïzena®
3 oeufs
 
 
Préchauffer le four à 180°
Mixer en poudre fine les biscuits spéculoos. Ajouter le beurre fondu. Mélanger.
Tapisser uniformément le mélange obtenu au fond d'un moule rond amovible et tasser bien à l'aide d'un verre. Réserver au frais le temps de préparer la garniture au fromage.
***
Clarifier les oeufs.
Battre les jaunes avec le sucre, le sucre vanillé et la vanille en poudre jusqu'à ce que le mélange blanchisse.
Ajouter la Maïzena et le sachet de pudding. Battre vigoureusement afin d'obtenir un mélange bien lisse. Ajouter le fromage blanc et mélanger bien à fond.
Monter les blancs en neige ferme avec 1 petite pincée de sel et les incorporer délicatement à la préparation à l'aide d'une maryse.
Verser l'appareil sur le socle biscuité.
Cuire 45 min (à mi cuisson, couvrir d'un papier aluminium pour éviter qu'il ne colore).
Laisser refroidir entièrement avant de réfrigérer une dizaine d'heure.
Déguster bien frais.


La texture finale est  impeccable: à la fois mousseuse et ferme, légère et aérienne, pile la texture que j'adore pour ce type de dessert.
Un petit bémol néanmoins: je dois reconnaître que je l'ai trouvé légèrement "fade" et un poil pas assez sucré (la prochaine fois je mettrai 150 g de sucre ou lui des 100 prévus initialement)... il mériterait peut-être d'être servi accompagné d'un petit coulis de fruits rouges un peu acidulé ou d'une sauce tiède au chocolat ou au caramel... avis aux amateurs :)

mercredi 23 juin 2010

Clafoutis de la mer, Thon & Crevettes



Ces petites bouchées très simples et rapides à préparer peuvent se déguster à l'heure de l'apéritif ou comme entrée légère avec une petite salade composée.
Aussi bon chaud, tiède que froid, en fonction des goûts...
 



160 g de miettes de thon à la tomate
(Préférer le thon à la tomate à un thon au naturel qui serait trop sec en bouche. A défaut de thon à la tomate, utiliser un thon à l'huile auquel il faudra ajouter 1 c à s de concentré de tomate)
125 g de rillettes de thon
20 cl de lait concentré non sucré 1/2 écrémé (il est possible de le remplacer par 20 cl de crème liquide allégée ou par 20 cl de soja cuisine, préparation culinaire 100% végétal)
2 oeufs
20 g d'emmenthal râpé
1 à s de persil plat finement ciselé
1 pincée de sel
quelques tours de poivre du moulin
1 gousse d'ail écrasée
QS de crevettes roses en boîte égouttées



Préchauffer le four à 180°
Dans un bol, écraser les miettes de thon et les rillettes à la fourchette. Ajouter le lait concentré, et les oeufs un à un en mélangeant bien à fond à chaque fois. Assaisonner et ajouter le persil et l'emmenthal. Mélanger pour obtenir une préparation bien homogène.
Si vous ne craignez pas son goût, il est possible d'ajouter 1 gousse d'ail écrasée, cette dernière relèvera avantageusement la saveur de ces petites bouchées.Garnir les empreintes d'un moule à mini muffins en silicone de préparation aux 3/4 à l'aide d'une cuillère à café. Ajouter alors 1 pincée de crevettes roses en boîte égouttées. Glisser au centre du four et laisser cuire 20 min. Retirer du four et laisser tiédir quelques minutes avant de démouler.

vendredi 18 juin 2010

Tartelettes façon Clafoutis aux Cerises


L'année dernière, la récolte des cerises à été assez abondante (contrairement à cette année... en tout cas chez nous, enfin chez mes parents je veux dire!). Maman en avait donc profité pour faire quelques bocaux de cerises au sirop qu'elle a bien sûr partagé avec nous. Je suis retombée sur le dit bocal, et je me suis dit qu'il avait suffisament attendu! Alors comme on est en plein dans la saison des clafoutis, pourquoi se priver?!?
 





pour 8 Tartelettes individuelles


Pâte Sablée à l'amande (Pierre Hermé)

140 g de beurre à température ambiante
75 g de sucre glace
25 g de poudre de pistache
1 oeuf
1 pincée de sel
250 g de farine

***




 
Travailler le beurre tempéré coupé en petits dés avec le sucre glace et la pincée de sel jusqu'à obtention d'un mélange crémeux. Ajouter l’oeuf, la poudre de pistache (pistache verte émondée et non salée, légèrement torréfiées et mixées en poudre fine) et mélanger vivement pour obtenir une consistance bien crémeuse. Incorporer alors la farine en 3 fois. Pétrir sans trop travailler la pâte. Ramasser en boule et réserver au frais 2 heures.
Une fois la pâte bien reposer, en foncer le moule à tarte et la piquer avec les dents d'une fourchette.

 

Préchauffer le four à 180°

Appareil à Clafoutis

Dans un saladier, casser 3 œufs entiers. Ajouter 170 g de sucre fin et 1 sachet de sucre vanillé. Battre au fouet électrique jusqu’à ce que le mélange blanchisse et double de volume. Incorporer alors 25 cl de crème liquide (légère possible) & quelques gouttes d'extrait d'amande amère. Ajouter 90 g de poudre d'amande, 100 g de fécule de pomme de terre (à défaut de la Maïzena) et remuer vivement.
Répartir l'appareil sur les fonds de tarte et déposer harmonieusement quelques cerises au sirop en laissant dépasser les queues.
Enfourner pour 35 min. Laisser tiédir ou entièrement refroidir avant de démouler et de déguster.

lundi 14 juin 2010

Tarte aux Abricots



Il y a quelques jours j'ai fait un pari avec une copine. En jeu, une tarte aux abricots. Et devinez quoi ??? et ben oui, j'ai perdu !!! Mais ne l'aurais-je pas fais un p'tit peu exprès rien que pour le plaisir de m'adonner à mon activité préférée ???
 Je suis partie sur l'idée d'une tarte toute simple, sans chichi ni superflu: un fond de pâte sablée à l'amande nappé d'une généreuse couche de confiture d'abricot et recouvert de quelques abricots frais SVP, parce que c'est quand même largement meilleur que les abricots en boîte!


Pour une Tarte de 8/10 personnes de 26 cm de Ø



Pâte Sablée à l'amande (Pierre Hermé)

140 g de beurre à température ambiante
75 g de sucre glace
25 g de poudre d’amandes
1 oeuf
1 pincée de sel
250 g de farine

***

3 à 4 grosses c à s de Confiture d'Abricot
une Quinzaine de beaux abricots mûrs à point 
2 sachets de sucre vanillé
Amandes effilées




Travailler le beurre tempéré coupé en petits dés avec le sucre glace et la pincée de sel jusqu'à obtention d'un mélange crémeux. Ajouter l’oeuf, la poudre d’amande et mélanger vivement pour obtenir une consistance bien crémeuse. Incorporer alors la farine en 3 fois. Pétrir sans trop travailler la pâte. Ramasser en boule et réserver au frais 2 heures.
Une fois la pâte bien reposer, en foncer le moule à tarte et la piquer avec les dents d'une fourchette.
Badigeonner le fond de pâte d'une généreuse couche de confiture d'abricot et recouvrir avec des oreillons d'abricot. Saupoudrer avec le sucre vanillé.
Cuire 40 min.
Laisser tiédir et démouler délicatement. Réserver sur une grille et laisser entièrement refroidir.
Dans une petite casserole, faire chauffer sur feu doux 1 à s de confiture d'abricot délayée avec 1 c à s d'eau. Une fois bien liquéfiée, en badigeonner la tarte avec un pinceau à pâtisserie. Décorer avec quelques amandes effilées.


samedi 12 juin 2010

Tarte Herbier



Même si j'habite en ville et en appartement, je tiens à avoir toujours à porter de mains un petit espace avec quelques herbes aromatiques. Oh, il n'y a pas grand chose, un peu de persil frisé et plat, de la ciboulette, de la menthe, un peu de thym et bien évidemment l'incontournable basilic.
J'en prends bien soin, et elles me le rendent bien! Et oui, apparemment j'en prends tellement soin qu'elles poussent à une vitesse vertigineuse, à telle point que je dois quasiment en cueillir tous les jours si je ne veux pas finir par me retrouver envahit. 
Alors aujourd'hui, je me suis dit que j'allais les utiliser pour réaliser cette jolie tarte (repérée chez une autre Isabelle) dans laquelle j'allais les associer à différents épices pour en faire quelque chose d'à la fois gustativement bon et de visuellement jolie.
Mariage de couleurs et de saveurs pour cette tarte aux allures de tableau aromatique.



Pour une Tarte carré de 23/23 cm

1 abaisse de pâte feuilletée +/- 250 g (Maison pour ma part: recette ICI, mais celle du commerce fait évidemment l'affaire)
2 oeufs
20 cl de Soja Cuisine (Le soja cuisine est une préparation culinaire 100% végétal. Il se substitue avantageusement à la crème liquide, à défaut utiliser 20 cl de crème liquide allégée si possible)
1 c à s de Moutarde
50 g d'emmenthal râpé
1 gousse d'ail
sel, poivre du Moulin
Paprika, Muscade, Piment d'Espelette, Pistils de Safran, graines de Fenouil
quelques tomates séchées
quelques olives noires
Assortiment d'herbes fraîches: basilic, ciboulette, persil plat & frisé, thym


Préchauffer le four à 180°

Foncer le moule à tarte avec la pâte feuilletée.
Badigeonner de moutarde et saupoudrer d'emmenthal râpé.
Dans un saladier, mélanger les oeufs, le Soja Cuisine, la gousse d'ail épluchée, dégermée et pressée au presse ail, le sel & le poivre. Verser l'appareil dans le moule à tarte.
Saupoudrer d'1 pincée de Paprika, d'1 pincée de noix de Muscade, d'1 pincée de Piment d'Espelette, de quelques graines de Fenouil et de quelques Pistils de Safran.
Déposer harmonieusement quelques tomates séchées et quelques olives noires coupées en petits dés.
Ajouter les herbes: ciboulette, basilic, thym et persil frisé ciselés & persil plat laissé entier et quelques brins de ciboulette.
Cuire 40 min.
Déguster tiède.

vendredi 11 juin 2010

Flan aux Légumes & Chèvre frais



J'ai essayé d'attendre le plus possible avant de craquer et d'acheter les légumes d'été, attendre d'être vraiment dans la pleine saison, mais l'envie a été plus forte alors j'ai pris un peu d'avance...
Sorte de quiche sans pâte, donc beaucoup plus léger, ce flan est très frais et plein de saveurs, je ne regrette pas d'avoir craqué...


 Préchauffer le four à 180°

1 courgette
1 poivron rouge
1/2 oignon
1 dizaine de Champignons de Paris frais
Basilic frais
1 gousse d'ail
50 g de chèvre frais (type Petit Billy)
20 cl de Soja Cuisine (Le soja cuisine est une préparation culinaire 100% végétal. Il se substitue avantageusement à la crème liquide, à défaut utiliser 20 cl de crème liquide allégée si possible)
1 oeuf
quelques tours de poivre du moulin
1/2 c à c de sel
1 c à c de paprika



 Détailler la courgette en fines lamelles.
Parer, retirer les parties blanches et les pépins du poivron et le tailler en petits dés.
Emincer l'oignon.
Escaloper les champignons.
Ciseler le Basilic.
Eplucher, dégermer et hacher finement l'ail.
Dans un saladier, verser le chèvre frais et l'écraser à la fourchette. Ajouter l'oeuf et le Soja Cuisine. Saler, poivrer, ajouter le basilic ciselé, l'ail haché et le paprika. Mélanger bien.
Dans un moule à tarte (idéalement en silicone pour faciliter le démoulage), commencer par une couche avec les lamelles de courgette, couvrir avec de l'oignon, les champignons et les dés de poivron. Verser l'appareil au chèvre.
Cuire 40 min. Laisser entièrement refroidir avant de démouler délicatement sur une assiette et déguster bien frais.

mercredi 9 juin 2010

Crèmes renversées aux fraises



Je suis très dessert à base de fraises en ce moment... (rien que 2 tartes, ICI et LA et une verrine ICI qui la mette à l'honneur), en même temps, c'est un peu normal, on est en plein dans la saison et c'est un fruit dont je raffole et ne me lasse pas, alors j'en profite un maximum avant qu'il ne soit trop tard!!
Histoire de changer un peu des tartes, j'ai choisi cette fois-ci un dessert frais et léger, simple et rapide et qui laisse toute sa place à la saveur si délicate de la fraise.
Un dessert très simple de préparation donc et qui en plus ne nécessite que peu de matière première; idéal en somme!
Traditionnellement nappé de caramel, ce classique est ici revisité avec une confiture et un coulis de fraises. A déguster bien frais accompagné de fraises bien sucrées et parfumées.

La cuisson lente et douce au bain- marie est indispensable et gage d'une crème bien lisse et onctueuse sans formation de bulles d'air.
Le traditionnel parfum de vanille qui entre dans la composition de la crème s'associe à une pointe d'amande amère. Ces deux arômes se marient tout à fait à celui si délicat et parfumé de la fraise.
Il existe plus de 600 variétés de fraises. Néanmoins, pour cette recette, privilégier des Mara des Bois ou des Gariguettes, très parfumées et de hautes qualités. Leur chair est juteuse et tendre, un peu acidulée mais bien sucrée quand même. De part leur texture fragile, elles nécessitent d'être manipulées avec précaution et ne se conservent guère plus de 24 à 48 heures au réfrigérateur.


Pour 6 ramequins individuels


50 cl de lait entier (à défaut, 40 cl de lait 1/2 écrémé + 10 cl de crème entière)
1/2 c à c de vanille en poudre
2 gouttes d'extrait d'amandes amère
3 oeufs extra frais
60 g de sucre semoule
6 c à s de Confiture de Fraises
6 c à s de Coulis de Fraises (tout prêt du commerce ou fait maison: recette en fin de page*)
Fraises (Mara des Bois ou Gariguette)
Menthe pour décorer



Préchauffer le four à 140°

Liquéfier la confiture dans une petite casserole sur feu doux.
Napper de suite le fond des ramequins de confiture chaude.
Porter à ébullition le lait avec la vanille en poudre, le sachet de sucre vanillé et l'extrait d'amande amère.
Dans un saladier, verser les oeufs et le sucre semoule. Fouetter vivement au fouet à main pour blanchir le mélange.
Verser le lait bouillant sur les oeufs sucrés sans cesser de remuer. Passer la préparation au chinois pour retirer les éventuelles impuretés.
Répartir dans les ramequins nappés de confiture.
Cuire 50 min au bain-marie jusqu'à ce que les crèmes soient prises.
Laisser refroidir puis réserver au frais.
Au moment du service, retourner les crèmes sur des assiettes et les napper de coulis de fraises.
Les décorer de quelques lamelles de fraises et d'une petite feuille de menthe.


* Réalisation d'un coulis maison

600 g de fraises
150 g de sucre (à confiture ou 'gélifiant' c'est mieux!= il s'agit d'un sucre cristallisé auquel sont additionnés des ingrédients facilitant la prise des préparations: pectine naturelle de fruits et acides citrique. La pectine remplira plus le rôle de gélifiant, l'acide citrique, lui est utilisé pour assurer une meilleure conservation. Du fait de ces ingrédients, ce sucre possède une saveur légèrement acidulée.)
1/2 jus de citron

Passer les fruits rapidement sous l'eau fraîche et les équeuter.
Les mettre dans un grand saladier avec le sucre et le jus de citron.
Laisser reposer à couvert 1 nuit entière.
Finalement, mixer le mélange et le passer au tamis fin pour retirer tous les petits grains pas très agréables en bouche. Goûter et réajuster la quantité de sucre si nécessaire.
Faire légèrement tiédir le coulis de fruits rouges mélangé avec le sucre, retirer du feu une fois le sucre dissout, verser de suite en pots et laisser refroidir.
A conserver au réfrigérateur et à consommer dans les 15 jours, et dans les 3 jours après ouverture.

Bon à savoir:
En règle générale, le coulis de fruits que l'on trouve tout prêt dans le commerce se compose à 75% de fruits et 25% de sucre. A la différence, la purée de fruits contient 90% de fruits pour 10% de sucre.


samedi 5 juin 2010

Gnocchis aux épinards



J'ai acheté des épinards au marché ce matin... beaucoup d'épinards... un peu trop d'épinards!
Alors j'ai réfléchi à une petite recette sympa et complète pour les utiliser.
Préparés avec de la semoule à la place de la pomme de terre, ces gnocchis "à la romaine", constituent à eux seuls un repas copieux.





1 kg d'épinards frais
= Choisir les épinards d'aspect très frais: les feuilles doivent être entières, fermes, craquantes, pas trop épaisses et d'une belle couleur bien verte.

100 g de semoule de blé fine
60 g de farine
20 g de parmesan râpé
1 jaune d'oeuf
1 c à c de sel
poivre du moulin
 
 
 
 
 

Equeuter les épinards.
Replier la feuille en 2 et tirer délicatement sur la nervure centrale.
Les laver soigneusement, de nombreuses fois dans une grande quantité d'eau. Les égoutter et les essorer.
Les cuire à l'anglaise: faire chauffer une grande quantité d'eau salée dans une grande casserole. Ajouter les épinards une fois l'eau bouilante et laisser cuire 10 min sans couvrir. Les rafraîchir et les laisser égoutter dans une passoire 30 min. Une fois bien égouttés, les mixer plus ou moins grossièrement.
Les verser dans un saladier.
Ajouter la semoule de blé fine et mélanger bien à fond.
Ajouter le sel et la quantité souhaitée de poivre.
Ajouter le parmesan râpé et le jaune d'oeuf.
Travailler et incorporer finalement la farine petit à petit.
Ramasser en boule.
Réserver au réfrigérateur 30 min.


Façonnage:
Prélever l'équivalent d'une noix de préparation et la rouler dans la paume de la main pour lui donner une forme ovale. Réserver et poursuivre de même jusqu'à épuisement de la pâte.
Si la pâte semble trop collante, il est possible de se fariner légèrement les mains pour faciliter le modelage.
Faire chauffer une grande casserole d'eau.
Une fois l'eau bouillante, y plonger les gnocchis par petites quantités.
Les gnocchis sont cuits quand ils remontent tout seuls à la surface soit environ au bout de 5 à 10 min.
Les retirer à l'aide d'un écumoire et les réserver sur une assiette posée au dessus d'un bain- marie pour les garder bien chauds.
Servir de suite juste arrosé d'un filet d'huile d'olive, ajouter quelques pignons de pin et tomates séchées, un peu de Basilic frais finement ciselé et quelques copeaux de parmesan.

mardi 1 juin 2010

Verrine façon Tarte aux Fraises



Il y a quelques jours, je publiais une recette gourmande de tarte aux fraises à base d'une crème au mascarpone (ICI), et Hervé, du blog les Ateliers d'Hys, me laissait un petit commentaire me faisant part de son petit jeu sur la fraise qu'il organise avec Dorian et pour lequel ma recette pouvait participer. J'ai trouvé ça très gentil de sa part de me le proposer, mais je me suis dis que j'allais plutôt lui proposer une recette exprès pour l'occasion.
Voici une tarte aux fraises destructurée et retravaillée pour être joliement présentée en verrine. Rafraîchissante, gourmande et parfumée à souhait, cette version "classique" reste au final ma favorite. 


Pour 6 grosses verrines

Miettes de Crumble

Avant tout, un conseil: confectionner la pâte à crumble avec les mains et non au robot qui écrase trop les ingrédients. Il faut amalgamer d'un geste souple et léger, sans les malaxer.
Utiliser un beurre coupé en parcelles (pour qu'il s'incorpore mieux au mélange sans que le tout devienne pâteux) sorti au dernier moment du réfrigérateur.
Avant de travailler la pâte avec les mains, les passer sous l'eau froide = la chaleur risque de faire fondre le beurre.

125 g de beurre
60 g de cassonade
60 g de sucre semoule
125 g de poudre d'amande
50 g de noisettes hachées grillées
250 g de farine fluide T.45

Dans un saladier, mélanger la farine, les sucres et la poudre d'amande. Ajouter le beurre coupé en parcelles et travailler l'ensemble du bout des doigts jusqu'à obtention de miettes sableuses et granuleuses. Ajouter les noisettes hachées et mélanger rapidement. Réserver au frais 30 min.
Préchauffer le four à 180°

Émietter du bout des doigts le mélange sableux sur une plaque à pâtisseries recouverte d'un papier sulfurisé.
Cuire 30 min.


Crème Diplomate (= crème pâtissière, légèrement collée et tiédie additionnée de crème fouettée)

Faire chauffer 50 cl de lait avec 1 gousse de vanille fendue en 2 et grattée.
Mettre 2 feuilles de gélatine (= 4 g) à ramollir dans un grand récipient remplie d'eau froide. Une fois ramollie, l'essorer et l'ajouter au lait bouillant. Laisser chauffer quelques secondes pour bien la dissoudre.
Blanchir 3 jaunes d'oeufs avec 100 g de sucre. Ajouter 45 g de poudre Impérial (à défaut de la Maïzena®). Verser le lait bouillant sur l'appareil progressivement et sans cesser de remuer. Reverser dans la casserole et laisser cuire et épaissir doucement et sur feu doux sans cesser de remuer.
Une fois la préparation épaissie, ajouter 1 petite noisette de beurre (= 10 à 20 g), mélanger et laisser tiédir.
Fouetter 25 cl de crème liquide entière très froide en chantilly sans excès. L'incorporer délicatmeent à la crème tiédie. Débarrasser dans une poche pâtissière munie d'une douille lisse et laisser refroidir au réfrigérateur 4 à 5 heures.

***

MONTAGE des verrines:

prévoir une barquette de 500 g de fraises Gariguettes ou Mara des Bois détaillées en petits dés réguliers

Déposer un lit de miettes de crumble au fond des verrines, recouvrir d'une couche généreuse de crème, d'une couche de dés de fraises, d'une nouvelle couche de crème et terminer par une dernière couche de miettes de crumble.
Servir de suite pour ne pas ramollir les miettes de crumble.

L'idéal, étant d'avoir réservé les miettes de crumble au tiède afin de créer un effet "chaud/froid" avec la crème et les fraises très fraîches... Hum !!! un vrai régal !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...