lundi 27 septembre 2010

Petits Pains Viennois


Aucune modification à apporter, cette recette est super! le goût de ces petits pains est en tout point identique à celui de ceux que je peux trouver chez mon boulanger.
Juste un moment de régal à partager au petit déjeuner pour bien démarrer la semaine.







Pour une Douzaine de Petits Pains Viennois


500 g de farine type 55
25 cl de lait
60 g de beurre doux à température ambiante
40 g de sucre en poudre
1 sachet de levure de boulanger
2 œufs (calibre gros)
10 g de sel 
***
1 œuf battu & 1 c à s de lait pour la dorure






Tiédir le lait 30 s au micro-ondes. Y délayer la levure et laisser reposer 5 min à couvert.
Dans la cuve d'un robot, verser la farine, le sucre et le sel, mélanger le tout. Creuser un puits et ajouter les œufs et le mélange lait/levure. Pétrir quelques minutes, jusqu'à ce que la pâte commence à se détâcher des parois. Incorporer alors le beurre mou en parcelles et pétrir jusqu'à ce que la pâte devienne bien homogène. Recouvrir d'un torchon humide et la laisser lever pendant 1 h 30 dans un endroit tiède.
Rompre la pâte, la démouler sur un plan de travail fariné et la pétrir quelques instants pour l'assouplir. La partager en 12 morceaux égaux d'environ 70 g chacun.
Façonner en petits pains allongés et les placer sur une plaque recouverte d'une feuille de papier sulfurisé en les espaçant bien car ils gonflent beaucoup. Couvrir d'un torchon et laisser lever de nouveau pendant 1 heure.


Préchauffer le four à 200°
Dorer les petits pains avec le mélange œuf battu/lait, puis avec la lame d'un rasoir ou d'un petit couteau, pratiquer sur chaque pâton des entailles.
Faire cuire 8 à 10 min jusqu'à ce que les pains soient brun doré foncé.
Laisser tiédir hors du four et déguster sans attendre... ça serait trop dommage de passer à côté de ce petit délice tout tiède!

jeudi 23 septembre 2010

Crumble Pommes - Kiwis


A nouveau KIKI, nouveau thème. Et cette fois-ci, c'est M., alias Margaux du joli blog "Je dis M." qui en est l'organisatrice. Le thème choisi:  les Crumbles.
Alors j'ai ouvert le bac à fruits, et me suis décidée pour un mélange pommes/kiwis.
Un dessert bien fruité, à la fois moelleux et croustillant!
La douceur et le sucré de la pomme et du kiwi sont bien équilibrés par la légère acidité apportée par la rhubarbe et la confiture de framboise. Mais ce que j'ai préféré dans ce crumble, ce sont les miettes, à la fois moelleuses et bien croustillantes. La polenta fine apporte une touche d'originalité et les flocons d'avoine une touche de rusticité vraiment très agréable en bouche.



Pour les Miettes

50 g de sucre roux
50 g de sucre semoule
25 g de poudre d'amande
25 g de polenta fine
25 g de flocons d'avoine
1/2 c à moka de vanille en poudre
120 g de farine
120 g de beurre froid en parcelles

***

Mélanger toutes les poudres puis incorporer les parcelles de beurre. Effriter du bout des doigts jusqu'à obtenir des miettes sableuses et granuleuses.
Laisser la préparation durcir un peu au réfrigérateur.





Garniture

Pommes en fines lamelles
Kiwis en tranches
1 tige de rhubarbe
2 c à s de confiture de framboise

MONTAGE

Réaliser 3 couches successives en terminant par une couche épaisse de pommes (= pommes, kiwis/rhubarbe/confiture de framboise, pommes).
Laisser confire la garniture 2 heures au four à 180° à couvert.
Recouvrir avec les miettes et poursuivre la cuisson 40 min






Pour participer, c'est jusqu'au 13/10...

Bookmark and Share

vendredi 17 septembre 2010

Petits Pains Thym-Romarin & Tomates Séchées (sans pétrissage)


Des petits pains qui ont comme un arrière goût d'été, de journées ensoleillées et de senteurs de garrigue où se mêlent thym, romarin & tomates séchées.
J'adore l'idée de savoir qu'en partant d'une recette de base (ici, les petits pains natures sans pétrissage) on puisse tester de nouvelles associations, chercher quelles saveurs se marient le mieux ensemble pour aboutir sur quelque chose de totalement nouveau et de complètement différent.
De simples petits pains natures, ils se sont transformés en petits pains bien parfumés et gourmands.
Je réalise toujours avec beaucoup de plaisir cette recette de petits pains sans pétrissage et je reste toujours autant à chaque fois épatée devant le résultat obtenu et un temps si court! Les petits pains ressortent du four bien gonflés, parés d'une belle croûte bien croustillante et d'une mie aérée et légère.
Je suis toujours la même recette que celle que j'avais alors améliorée à ma sauce et selon mes goûts personnels, le miel étant ainsi remplacé par du sirop d'agave (le préférant pour son goût neutre)et 1/3 de la quantité totale de farine est remplacée par de la farine multicéréales (elle se trouve très facilement dans tous les magasins BIO. Toutefois, il est tout à fait possible de faire son propre mélange en respectant néanmoins quelques proportions: 60 à 75% de farine de blé ou de seigle pour 25 à 40% d'autres farines: blé, seigle, orge, épeautre, sarrasin...) enrichie de petites graines de pavot, de sésame et de lin pour apporter à la fois un peu plus de saveur mais aussi un peu de croustillant sous la dent (les graines donnent du goût au pain et apportent en plus des éléments nutritifs très intéressants. Les graines de lin par exemple sont très riches en oméga 3, ces fameux acides gras polyinsaturés si bénéfiques à la santé. Le pavot lui, donne un petit goût de noisettes). Le mélange est délicieux et donne un pain au goût bien prononcé comme je les aime.
A vous de tester votre mélange... moi, j'ai déjà quelques idées : noix & raisins, olives & lardons, pistaches & cranberrries...

 



500 g de farine type 65
250 g de farine multicérales et graines (à défaut, 250 g de farine complète ou semi-complète ou autres selon vos goûts et envies du moment et 50 g de graines mélangées type pavot, lin, sésame, tournesol...)
1/2 c à s de sel
50 cl d'eau
10 cl de lait
1 c à s de sirop d'agave (ou miel)
1 c à c de levure de boulanger
***
1 c à s de thym frais
1 c à s de romarin frais
2 c à s de tomates séchées





Mélanger le lait, l'eau et le sirop d'agave. Faire tiédir quelques secondes au micro-ondes.
Dans un grand saladier, mélanger les farines et le sel. Creuser un puits.
Ajouter la levure au mélange tiédi, remuer rapidement et couvrir quelques minutes. Mélanger de nouveau pour bien délayer la levure et verser au centre du puits. Ajouter la garniture. Travailler rapidement sans pétrir (la pâte doit rester souple et un peu "coulante"). Saupoudrer la pâte de farine sur toute sa surface, couvrir d'un linge propre et laisser lever ainsi dans un endroit tiède à l'abri des courants d'air pendant 1 h 30.
Saupoudrer de farine le plan de travail et retourner le saladier d'un coup.
Bien fariner la pâte et couper en portions de tailles égales.
Les déposer sur un plaque recouverte d'un papier de cuisson, laisser de nouveau reposer 30 min.


Préchauffer le four à 210° avec un bol d'eau.
Cuire les pains pendant environ 20 min.

 

Bookmark and Share

dimanche 12 septembre 2010

Gâteau au Yaourt

une recette enfantine pour un goûter tendre & gourmand !


Il y a quelques jours de cela, Marie m'invitait via Facebook à participer à son petit jeu concours de la rentrée qu'elle a imaginée avec sa copine Sandra autour du thème "Les Bons Goûters de Maman".
 L'idée: créer un petit récapitulatif de recettes de goûters d'enfants à mettre à la disposition des mamans, dans lequel elles pourront puiser tout au long de l'année pour offrir à leurs enfants des quatre heures faits maisons sains & gourmands, laissant ainsi de côté la tentation de céder à la facilité en achetant "les goûters tout prêts du commerce... gâteaux industriels, brioches insipides..." bourés d'huile de palme et autres graisses hydrogénées, de colorants, conservateurs et additifs …
Bien que n'ayant pas encore d'enfant, j'ai tout de même accepté avec plaisir de participer, parce que j'espère bien devenir maman un jour et ce sera sûrement bien utile alors d'avoir un tel récapitulatif à ma disposition...
***
Goûter d'enfant fait maison... nul besoin pour moi de me creuser la tête trop longtemps! A cette simple évocation, je me suis de suite replongée dans ma propre enfance et c'est le gâteau au yaourt
accompagné de mon bol de chocolat chaud et d'une petite confiture maison qui m'est revenu en mémoire. Il était celui qui me remplissait le ventre  une fois rentrée de l'école à peine le cartable jeté sur mon lit.
Et puis c'est toujours ce gâteau que je réalisais (avec maman biensûr) quand j'invitais des copines à la maison ou pour les fêtes d'anniversaires; je lui donnais alors un air festif en l'ouvrant en 2 et en le tartinant copieusement de pâte à tartiner, avant de le recouvrir entièrement de cette même pâte à tartiner pour finalement lui saupoudrer des petites vermicelles multicolores... Une tuerie ce gâteau, c'est moi qui vous l'dis!
***
J'ai repris la même recette que celle que je réalisais étant enfant, mais l'ai réadaptée en une version sans gluten afin de pouvoir le partager avec ma mère (intolérante au gluten pour rappel)... et oui, en grandissant les choses s'inversent & ce sont leurs toujours petites filles qui font des gâteaux pour leurs mamans...
Ça faisait des années que je n'y avais pas regoûté! Ça a été une véritable replongée dans mon enfance, en une seule bouchée je me suis retrouvée près de 20 ans en arrière...
 J'y ai retrouvé ce goût si familier et cette texture à la fois ultra moelleuse et légère alors qu'on est face à un gâteau bien épais, généreux et gourmand ! 
Rapidement trempé dans le chocolat chaud, son parfum léger de vanille mêlé à celui de l'amande amère si irrésistible se diffuse agréablement... Un vrai bonheur que ce goûter!



SE SERVIR DU POT DE YAOURT VIDE COMME MESURE POUR LES AUTRES INGREDIENTS


1 yaourt à la Grecque (150 g) = plus onctueux et savoureux qu'un simple yaourt nature...
4 oeufs entiers
2 pots de sucre
1 pot d'huile
1 pot de Maïzena®
2 pots de farine de riz
1 sachet de levure sans phosphate ni gluten (du commerce ou fait maison ICI)
parfum de votre choix pour aromatiser (1 c à c d'eau de fleur d'oranger, zestes de citron ou même pépites de chocolat...) pour moi ça  a été 1/2 c à moka de vanille en poudre et quelques gouttes d'extrait d'amande amer (on en est fan avec maman et on a un peu tendance à en coller de partout!!!)
***



Préchauffer le four à 180°
Dans le bol d'un robot, verser tous les ingrédients dans l'ordre indiqué si-dessus.
Fouetter vivement jusqu'à obtention d'un appareil parfaitement lisse et bien homogène (ouais, les mamans elles sont pressées et elles ont pas le temps de blanchir les oeufs avec le sucre, d'ajouter le yaourt, le parfum choisi pour aromatiser, l'huile et de mélanger avant d'ajouter peu à peu et au tamis le mélange farine/ Maïzena/ levure et de mélanger délicatement et constamment jusqu'à ce que la préparation soit parfaitement homogène!)
Verser dans un moule à génoise, à manqué ou à cake... de préférence en silicone pour faciliter le démoulage.
Cuire 40 min en surveillant que le dessus ne colore pas trop, au besoin, couvrir d'une feuille de papier aluminium.
Laisser entièrement refroidir, démouler et déguster sans plus attendre, avec de la confiture, de la pâte à tartiner ou une simple sauce chocolat...


Bookmark and Share

samedi 11 septembre 2010

Pancakes


Envie d'un petit déjeuner un peu différent de d'habitude ce matin... mais pas non plus envie de me lancer dans quelque chose de long et trop compliqué, juste envie de quelque chose de simple, de bon, d'un breakfast gourmand!
Les Pancakes sont une tradition des petits déjeuners anglo-saxons où ils y sont généralement servis par 3, nappés d'une noisette de beurre et de sirop d'érable. Pour résumer, on peut dire que ça ressemble à une crêpe, mais au diamètre beaucoup plus petit et à l'épaisseur beaucoup plus importante.
Ces petites crêpes bien épaisses peuvent également se préparer avec une farine de maïs et un lait fermenté qui leur apporteront un moelleux incomparable et une saveur très originale!


Pour 8 pancakes

2 oeufs entiers (calibre gros)
40 g de sucre
1 sachet de sucre vanillé
1 pincée de sel
20 cl de lait
180 g de farine fluide type 45
1 sachet de levure chimique


Mélanger et tamiser ensemble la farine & la levure chimique. Réserver.
Dans un cul de poule, fouetter vivement ensemble les oeufs entiers, les sucres et la pincée de sel jusqu'à obtention d'un mélange mousseux, bien homogène, qui a blanchit et doublé de volume. Ajouter le lait progressivement sans cesser de fouetter. Incorporer finalement le mélange farine/levure et mélanger pour obtenir un appareil bien lisse.
Réserver au frais 30 min à 1 heure.
Mettre à chauffer une petite poêle à blinis (à défaut, une poêle antiadhésive. Il est possible aussi d'utiliser une poêle à blinis à alvéoles, mais dans ce cas, les pancakes seront d'un diamètre plus petit) légèrement graissée avec un peu d'huile (ou mieux encore du beurre clarifié).
Verser une bonne louche d'appareil et laisser cuire à feu doux jusqu'à apparition de petites bulles sur la surface (soit au bout de 1 à 2 min) retourner délicatement et cuire encore 1 minute sur l'autre face.
Au fur et à mesure de la cuisson, maintenir les pancakes au four doux dans un plat recouvert de papier aluminium ou dans une assiette placée au-dessus d'une casserole d'eau bouillante pour qu'ils restent chauds et bien moelleux).
Déguster tiède, nappé de sirop d'érable, de confitures, de miel, de pâte à tartiner ou accompagné de morceaux de fruits.


Bookmark and Share

jeudi 9 septembre 2010

Crèmes Renversées au Sirop d'Erable



La crème renversée, est un dessert qui a première vue paraît d'une extrême simplicité, mais ne vous y méprenez pas, ces petites choses ne sont pas si aisé à réaliser! Effectivement, bien souvent, et malgré toutes les précautions nécessaire prisent, on obtient des petites crèmes criblées de petits trous, signe d'une cuisson mal maîtrisée, et c'est cette dernière qui représente l'obstacle le plus délicat. Elle doit se faire impérativement au bain-marie, dans un four à faible température avec une diffusion de la chaleur par le dessous uniquement pour ne pas que se forme une petite pellicule "croûteuse" sur le dessus. C'est cette cuisson douce et lente qui va permettre d'obtenir des crèmes bien homogènes sans formation de bulles d'air.


Pour changer un peu, j'ai eu envie de revisiter ce classique de la cuisine en remplaçant le traditionnel caramel par du sirop d'érable, ce produit si cher à nos amis Canadiens! 
Une fois démouler, celui-ci les nappe avec finesse et leur apporte une saveur nouvelle très originale, plus douce et délicate.

***

Pour 8 crèmes

Appareil à crème prise sucré « poché » au bain-marie :

50 cl de lait
3 œufs
90 g de sucre
½ gousse de vanille fendue en 2

Verser 1 à 2 c à s de sirop d'érable (suivant leur gabarit, mais aussi fonction de votre gourmandise...) au fond de chaque ramequin.
Chauffer le lait (= ATTENTION : non bouillant).
Dans un cul de poule, mélanger sans fouetter (pour ne pas faire mousser) le sucre et les œufs entiers.
Ajouter le lait chaud progressivement en remuant.
Passer au tamis pour retirer les éventuelles impuretés et écumer si besoin. Laisser tiédir.
Verser la crème dans les ramequins au ras bord.
Cuire au bain-marie, à feu très doux (150°), chaleur par le sol uniquement pendant 45 à 50 min: tester l'à point cuisson avec la pointe d'un couteau (si rien n'adhère dessus, la crème est cuite même si celle-ci reste encore légèrement tremblotante).
Laisser refroidir et réserver au réfrigérateur au moins 5 heures.
Les démouler délicatement sur assiette et déguster bien frais, copieusement nappées de sirop d'érable (parce qu'y en a jamais trop!!!).


L'arbre à sirop d'érable est originaire d'Amérique du Nord, notamment du Canada. La sève sucrée est recueillie, centrifugée, puis concentrée par chauffage. Cela lui donne la coloration et des arômes caractéristiques. Il est utilisé dans certains produits de pâtisserie et de biscuiterie et en sauce d'accompagnement de desserts. Les Anglo-saxons le connaissent sous le nom de "maple sirup". Il a l'apparence d'un miel liquide transparent. Il existe plusieurs catégories de sirops fonction du goût et de la couleur: plus il est clair, plus sa saveur est délicate.

Bookmark and Share

dimanche 5 septembre 2010

Sablés au Beurre de Cacahuètes


Ça fait un moment maintenant qu'à chaque fois que je fais les courses, je me sens narguée par ce petit pot au joli couvercle bleu turquoise... un pot de beurre de cacahuètes. Je n'en avais jamais mangé et pourtant j'avais l'impression de déjà connaître, certainement sous l'influence de toutes ces séries américaines où ils semblent tous ne se nourrir que de sandwichs à base de ce fameux beurre de cacahuètes!
J'ai fini par craquer et mettre mon joli petit pot au couvercle turquoise dans mon caddie, ne sachant par vraiment ce que j'allais pourvoir en faire (mais en tout cas certainement pas un sandwich, ça c'est sûr!!!), une idée finirai bien par germer sur mon chemin du retour...
L'idée finalement je l'ai trouvée sur internet, en faisant une petite recherche sur le produit en question. J'ai trouvé cette recette à base de beurre de cacahuètes très intrigante et ni une ni deux je me suis mise en cuisine!
Une recette d'une simplicité enfantine qui ne nécessite que 3 petits ingrédients: beurre de cacahuètes, sucre et oeuf; et oui, point de farine dans ces petits sablés au bon goût de cacahuètes. Je suis conquise!
La prochaine fois je tente le pot au couvercle rouge, le "crunchy"...


 SOURCES: Kraft, Martha Stewart (ICI et LA) & Carole de Alter Gusto







Pour 20 sablés



240 g de beurre de cacahuète "creamy"
75 g de sucre semoule
1 oeuf entier (calibre gros)
 
***








Préchauffer le four à 180°
Verser les ingrédients dans la cuve d'un robot et fouetter jusqu'à homogénéisation. Réserver au frais 30 min.
Prélever des boules grosses comme des noix et les déposer sur une plaque à pâtisserie recouverte d'un papier sulfurisé. Aplatir en réalisant un quadrillage à l'aide d'une fourchette.
Cuire 15 min jusqu'à ce que les sablés soient légèrement dorés (ne pas trop les cuire). Laisser refroidir 5 min sur la plaque à pâtisserie puis les transférer sur une grille et les laisser refroidir complètement. Une fois les biscuits complètement refroidis, les ranger dans un récipient hermétique et les consommer dans les 2 jours.


Bookmark and Share

mercredi 1 septembre 2010

Tarte fine aux Figues & à la Crème d 'Amande



Je les ai attendu longtemps, guetté et espéré, et les voilà enfin, mûres à point et directement cueillies sur l'arbre. De quoi je parle? Mais des figues bien sûr, le fruit emblématique qui marque la fin de l'été et annonce déjà l'automne qui pointe le bout de son nez. 
J'apprécie leur chair fondante, bien sucrée et leur petits grains qui cracouillent sous la dent.
L'usage de la figue est multiple, elle se déguste aussi bien fraîche que séchée et elle présente l'avantage de se marier à de très nombreux autres fruits et de s'apprécier aussi bien en sucré qu'en salé.
Évidemment, la meilleure façon de les apprécier, reste pour moi de les consommer fraîches, dès la fin de leur cueillette. Néanmoins, j'aime aussi leur faire honneur en les cuisinant simplement dans des muffins (ICI), un crumble (LA), des tartelelettes (ICI) ou en préparant des pots de confiture (LA) que nous pourrons déguster ensuite tout au long de l'année.
Pour mes 1ères figues, j'ai eu envie d'une simple tarte fine: un fond de pâte sablée, une couche de crème d'amande, de belles figues mûres à point, sucrées et bien juteuses.
Si simple et si bon...


Pour une Dizaine de Tartes Fines de 8 cm de Ø

Pâte Sablée à l'amande (Pierre Hermé)

140 g de beurre à température ambiante
75 g de sucre glace
1 pincée de sel
25 g de poudre d'amande
1 oeuf
250 g de farine

***

Travailler le beurre tempéré coupé en petits dés avec le sucre glace et la pincée de sel jusqu'à obtention d'un mélange crémeux. Ajouter l’oeuf, la poudre d’amande et mélanger vivement pour obtenir une consistance bien crémeuse. Incorporer alors la farine en 3 fois. Pétrir sans trop travailler la pâte. Ramasser en boule et réserver au frais 2 heures.
Une fois la pâte bien reposer, l'étaler sur un plan de travaille fariné et la détailler en cercles de 8 cm de Ø à l'aide d'un cercle à entremets. Déposer ces abaisses de pâte sur une plaque à pâtisserie recouverte d'un papier sulfurisé. Réserver au frais.


CREME D'AMANDE
 
100 g de beurre pommade
100 g de sucre
100 g de poudre d'amande
quelques gouttes d'extrait d'amande amère
1 oeuf

***

Dans un saladier, verser le beurre avec le sucre et travailler le mélange jusqu'à consistance crémeuse. Ajouter l'oeuf et travailler vigoureusement. Incorporer la poudre d'amande et l'extrait d'amande amère. Mélanger l'ensemble bien à fond pour obtenir un appareil bien lisse et parfaitement homogène.


MONTAGE des TARTES FINES

Pour chaque tarte, prévoir:
2 grosses figues
1/2 sachet de sucre vanillé (ou 1 pincée de cassonade)

Préchauffer le four à 180°
Déposer une cuillère à soupe de crème d'amande au milieu de chaque abaisse de pâte (ne pas chercher à trop en mettre, car celle-ci va s'étaler à la cuisson et risquerait donc de s'échapper).
Découper les figues en 2 et les déposer harmonieusement au centre, côté peau.
Saupoudrer de sucre vanillé.
Cuire 25 min.
Retirer du four, réserver sur une grille et laisser tiédir.



FINITION
Sirop
Dans une petite casserole, faire chauffer sur feu doux 20 cl d'eau & 100 g de sucre
Laisser fondre à feu doux jusqu'à consistance sirupeuse.
En badigeonner les tartes avec un pinceau à pâtisserie. Décorer avec quelques amandes effilées.
Déguster tiède.

Calendrier Gourmand Septembre 2010

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...