lundi 2 janvier 2017

Pollock - Bûche Noël 2016 -


Je suis pas trop du genre à recopier à l'identique ce que font les autres. Généralement, je préfère personnaliser mes desserts, y mettre ma touche. Je suis même persuadée que mes desserts sont reconnaissables aux premiers coups d'oeil; bon, l'ambiance que j'essaie de créer pour les prises de vue y joue aussi un grand rôle, mais je crois que j'ai mon petit truc qui fait la différence avec le petit truc d'un/ d'une autre. Bref, tout ça pour dire que s'il m'arrive parfois (parce que oui, ça m'arrive) de pomper l'esthétique d'un dessert chez un/une autre, ça veut vraiment dire que j'ai eu un vrai coup de coeur pour son travail!!!
Chaque année, avec les bûches de Noël, il faut se renouveler. Se renouveler sur les parfums mais aussi sur les formes et bien sûr les décos (clairement, ma partie préférée!!). Et comme de bien entendu je suis pas du genre à me contenter d'une seule bûche, je dois un peu me creuser la cervelle et commencer à y réfléchir tôt dans la saison. J'ai noté de nombreuses associations de saveurs que j'ai très envie de tester, parfois des choses simples et classiques et parfois des choses plus originales et inattendues. Mais il faut penser aux goûts de chacun et je dois bien souvent tirer un trait sur des idées qui me plaisaient vraiment...
Par contre, là où je ne pense qu'à moi et à mon plaisir, c'est sur la partie déco. Je ne transige pas et ne fais aucune concession. Le premier qui me colle un p'tit nain avec sa scie ou un sapinou en plastoque sur une de mes bûches ne mesure pas les risques encourus!!
J'avais flashé l'année dernière sur la bûche Graffiti du génial Jonathan Blot, une bûche à l'esthétique moderne, dynamique, hyper design, vraiment trop stylée 😎 et un chouïa psychédélique. Associer un visuel tellement abstrait à un dessert on ne peut plus traditionnel est juste génial, je suis fan, fan, fan!! En même temps, pas étonnant qu'elle m'ai flashée, j'ai toujours été fan de Jackson Pollock et de ses drippings. Alors même si je n'aime pas pomper les autres, là, je ne pouvais pas faire autrement!! Je voulais absolument essayer cette déco!! On aurait dit une gosse de 5 ans à qui on annonçait un séjour à Disney tellement j'étais impatiente de m'y mettre!
Par contre, niveaux parfums, je suis partie sur tout autre chose. Comme je le disais, je dois penser aux goûts de chacun, et clairement, en mariant le yuzu, le pamplemousse et le miel, j'allais pas faire des heureux...
Je trouvais sympa l'idée de marier le design et la modernité de l'extérieur avec un intérieur classique et traditionnel. Je voulais depuis longtemps décliner la Forêt-Noire en une version bûche et je trouvais que ça se prêtait particulièrement bien ici. Quoi de plus classique et traditionnel qu'une Forêt-Noire? Je suis restée dans l'esprit, mais l'ai cependant retravaillée à ma sauce pour en faire un dessert certes classique, mais malgré tout modernisé et surtout bien plus séduisant à mon palais.
Cette bûche se compose donc de 2 biscuits sacher, l'un incrusté de griottes au sirop et l'autre juste nappé d'une fine couche de confiture de griottes (les 2 faites cet été en pleine saison... quand je vous dis que je pense à mes bûches très très longtemps à l'avance...), d'un croustillant praliné aux éclats d'amandes et grué de cacao, d'un namelaka lacté (c'est comme un crémeux, sauf qu'il n'y a pas d'oeufs), et d'une bavaroise à la pâte d'amande légèrement vanillée.
Côté déco, clairement, je me suis éclatée!! J'avais très peur de rater mes coulures, que ça fasse paquets, ou que les couleurs se mélangent entre elles pour donner un truc indéfinissable, mais non, tout a roulé!!
Par contre, il faut prendre son temps et être prêt à l'avance. J'avais fait mon glaçage blanc la veille, laissé reposé toute la nuit et remis à chauffer le jour J. Préparé des petits pots avec une pointe de colorant différent dans chacun (rouge, orange, jaune, bleu et vert) et surtout fait de petits cornets à l'embout très fin (5 au total) en papier sulfurisé (c'est très simple à faire, il y a de nombreuses vidéos sur internet qui montrent comment s'y prendre). Les coulures doivent être faites sur une bûche (ou en entremets, peu importe, au final la technique reste la même) floquée. Je n'ai pas de pistolet à peinture et je ne pense pas en acheter... Pour l'usage que j'en aurais l'investissement me semble inutile et encombrant... Je trouve très facilement des sprays velours ultra simples d'utilisation chez Déco Relief ou à la boutique Scrapcooking (bon, c'est vrai qu'à Lyon, on a de la chance, on a tout sous la main, mais si vous n'avez pas la même chance que moi, on trouve tout sur internet, il suffit juste de prendre la peine de chercher 😉). Pour tout vous dire, j'ai acheté mon spray velours blanc à Noël dernier pour décorer ma bûche montagne "La Banquise", depuis, il m'a aussi servi pour un entremets fait ce printemps "le Temps des Cerises", et maintenant pour celle-ci et le flacon est encore loin d'être vide. L'investissement me semble honnête (+/- 18 € suivant les sites pour un spray de 150 ml).
Après quoi, il faut y aller couleur par couleur en prenant soin de bien laisser reposer au congélateur avant d'en appliquer une autre. Ça prend du temps, ça fait faire un peu de vaisselle, mais clairement le résultat est top!!
Côté dégustation, carton plein!! Hyper légère en bouche, peu sucrée, les griottes apportent une très légère acidité qui donne le peps nécessaire, c'est rond, c'est doux, on en redemande!!!


Pour un moule Mr. Pillow
21,7/9,4 et h 7
soit pour +/- 5 personnes


Biscuit Sacher
20 g de sucre glace
45 g de pâte d'amande (à 50%)
30 g d'oeufs entiers (+/- 1/2 oeuf de calibre moyen)
40 g de jaunes d'oeufs (+/- 2 jaunes de gros calibre)
20 g de beurre 1/2 sel
30 g de chocolat noir de couverture (à au moins 70% type Equateur de chez Barry ou Guanaja de Valrhona)
20 g de farine type 45
55 g de blancs d'oeufs (+/- 2 blancs de petit calibre)
1 pincée de sel
2 gouttes de jus de citron
10 g de sucre
*
QS griottes confites au sirop
*
2 c à s de confiture de griottes
***
Préchauffer le four à 180°
Faire fondre le beurre et le chocolat au micro-ondes.
Couper la pâte d'amande en petits morceaux et les placer dans la cuve d'un robot muni du fouet. Ajouter le sucre glace, les oeufs entiers et les jaunes. Fouetter d'abord à vitesse moyenne, puis augmenter la vitesse jusqu'au maximum pour obtenir un mélange mousseux qui aura blanchit et doublé de volume.
Incorporer la farine au tamis. Fouetter vivement et ajouter finalement le mélange beurre/chocolat fondu, mélanger.
Parallèlement, fouetter les blancs lentement pour bien les casser et ajouter le jus de citron et la pincée de sel  = le sel a la propriété de diminuer la viscosité des blancs qui se développent alors mieux.
Augmenter la vitesse pour incorporer le plus d'air possible.  Dès que les fouets marquent les blancs, ajouter le sucre petit à petit sans cesser de fouetter pour les serrer (ce qui aura aussi pour effet de les empêcher de grainer).
Verser une cuillère à soupe de blancs en neige à l'appareil et travailler vivement pour le détendre. Ajouter finalement le restant de blancs montés en les incorporant délicatement à la maryse pour ne pas les faire retomber.
Verser sur une plaque à pâtisserie recouverte d'une feuille de silicone: l'idéal étant d'obtenir un rectangle 30/20.
Ajouter sur une partie du biscuit seulement (la moitée) des griottes au sirop bien égouttées en les disposant de façon bien régulière.
Cuire 15 à 20 min.
Retirer du four et laisser refroidir sur une grille pour évacuer l'humidité.
Une fois le biscuit bien froid, tailler la partie avec les griottes de sorte à ce qu'il s'ajuste parfaitement à la base du moule.
Dans la partie du biscuit resté sans griottes, tailler une bande de 20 cm de long sur 4 de large.
(et manger les chutes de biscuit en profitant d'une pause café!! 😜). La napper d'une fine couche de confiture de griottes. Réserver.


Namelaka lacté (sources: Escale Gourmande)
50 g de lait
2,5 g de glucose
1 g de gélatine (1/2 feuille)
90 g de chocolat de couverture lacté (à au moins 40% - type Ghana de chez Barry ou Jivara de Valrhona)
100 g de crème liquide entière froide (si possible à 35%)
*
QS griottes confites au sirop
***
Ramollir la gélatine dans une grande quantité d'eau froide.
Fondre le chocolat au bain-marie. 
Porter le lait à ébullition, ajouter la gélatine ramollie et parfaitement essorée, remuer pour parfaitement la dissoudre, puis verser sur le chocolat fondu. remuer et ajouter finalement la crème liquide froide. Laisser reposer 15 min à t° ambiante en remuant de temps en temps, puis verser dans une gouttière à bûche chemisée d'une feuille de rhodoïd, ce qui facilitera le démoulage (30/4 - h 4. Il y aura 10 cm de namelaka en trop, mais ça n'est jamais perdu pour tout le monde 😉) et réserver au congélateur. Au bout de 20 min, ajouter sur 20 cm quelques griottes confites en les enfonçant légèrement et recouvrir avec la bande 20/4 de biscuit Sacher côté confiture contre le namelaka en appuyant bien pour faire adhérer. Garder l'ensemble au congélateur au minumum 4 heures.


Croustillant Amande et Grué de cacao
50 g de pâte de praliné
30 g de chocolat de couverture lacté
30 g de feuilletine (Gavottes émiettées)
20 g d'amandes grillées salées
10 g de grué de cacao
***
Mettre le chocolat dans un petit bol et le faire fondre au micro ondes 30 s (à défaut, au bain-marie).
Si besoin, détendre la pâte de praliné au robot jusqu'à obtenir un appareil bien lisse. Lui ajouter le chocolat fondu et continuer de fouetter quelques secondes.
Incorporer la feuilletine, les amandes concassées et le grué de cacao. Mélanger à l'aide d'une cuillère.
Etaler entre deux feuilles de papier sulfurisé à l'aide d'un rouleau à pâtisserie sur une épaisseur de 3 mm maximum. Déposer le biscuit Sacher incrusté de griottes dessus en faisant bien adhérer et tailler le croustillant aux mêmes dimensions. Napper le biscuit d'une fine couche de confiture de griottes. Réserver au réfrigérateur.



Bavaroise à l'amande et vanille
225 g de lait
1 gousse de vanille bien grasse et charnue
60 g de jaunes
25 g de sucre
50 g de pâte d'amande (à 50%)
5 g de gélatine (2,5 feuilles)
200 g de crème liquide entière très froide (si possible à 35%)
***
Mettre à ramollir la gélatine dans une grande quantité d'eau froide.
Porter le lait à ébullition avec la gousse de vanille fendue en 2 et grattée.
Pendant ce temps, dans un saladier, blanchir les jaunes d'œufs avec le sucre.
Verser le lait bouillant petit à petit sur le mélange blanchit sans cesser de remuer. Reverser dans la casserole et faire cuire sur feu doux et sans cesser de remuer à l'aide d'une spatule: stopper la cuisson dès que la crème nappe et atteint les 85°.
Hors du feu, ajouter la pâte d'amande coupée en petits dés. Laisser reposer quelques minutes, puis mixer pour bien homogénéiser l'ensemble avant d'incorporer la gélatine ramollie et parfaitement essorée. Remuer à l'aide d'un petit fouet à main pour parfaitement la dissoudre. Laisser refroidir. Quand l'appareil atteint environ 25°, fouetter la crème au batteur sans excès pour ne pas la faire grainer.  Ajouter une cuillère à soupe de crème fouettée à l'appareil tiédi et mélanger sans précaution pour le détendre. Incorporer le restant de crème fouettée délicatement en mélangeant à l'aide d'une maryse en effectuant un geste circulaire du haut vers le bas.


MONTAGE:
Verser de la mousse dans le moule jusqu'à 2 cm du bord.
Placer au congélateur 10 min le temps qu'elle raffermisse légèrement.
Ajouter bien au centre l'insert namelaka griotte/biscuit Sacher en l'enfonçant légèrement dans la mousse.
Déposer le montage biscuit sacher/croustillant (croustillant apparent et biscuit contre la mousse) et appuyer légèrement pour faire remonter la mousse le long de parois et éviter les trous d'air. 
Filmer l'ensemble et réserver au congélateur au moins 12 d'heures.


DECO:
Une fois la bûche entièrement congelée, la démouler et la déposer sur une grille pour la floquer à l'aide d'un spray velours blanc. Replacer au congélateur.
Ramener à t° (35/38°) l'équivalent de 6 c à s de glaçage blanc blanchit à l'oxyde de titane (recette à retrouver ICI).
Préparer 5 petits cornets à écriture à embout très fin dans du papier sulfurisé.
Préparer 5 petits pots. Déposer dans chacun d'eux une pointe de colorant en gel: jaune, orange, rouge, bleu, vert
Ajouter 1 c à s de glaçage blanc dans un premier pot. Remuer à l'aide d'un petit fouet pour parfaitement colorer le glaçage. Verser dans un des cornets à écriture et faire couler au dessus de la bûche dans un mouvement de va et vient désorganisé. Réserver au congélateur 5 min et procéder de même avec la couleur suivante et les 3 restantes. Bien laisser reposer au congélateur 5 min entre chaque coulures de couleurs différentes.
Une fois les coulures faites, déposer la bûche sur une semelle et la réserver au réfrigérateur au minimum 5 heures pour la faire décongeler.
Réserver à t° ambiante 30 min avant la dégustation.


22 commentaires:

  1. cette fois ci j'aurais pas reconnu la signature eu premier coup d'oeil, c'est de l'art à l'état pur !!!

    RépondreSupprimer
  2. Beau (et sûrement bon) mais trop compliqué !

    et toujours la faute d'orthographe dans le titre : "J'en reprendraiS bien un bout" !
    pas de futur ... pourquoi s'obstiner à ne pas rectifier cette faute ? !

    que 2017 soit l'année de cette rectification orthographique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mr ou Mme le professeur
      Je vous conseil de fer une tarte au pommes et de vous régalés a corrigé toute les fautes d ortographe de se message.
      Vous souhaitant une excellente année pleine de correction et de savoir vivre

      Supprimer
    2. Il n'y a pas de "s" au futur ...

      Supprimer
    3. Zzzz, quel futur ?

      Supprimer
    4. "Trop compliqué"😂 Si vous voulez la recette du gâteau au yaourt c'est sur marmiton ah ah... Super blog merci pour ces recettes fantastiques.

      Supprimer
  3. C'est sublime et magnifique!!!
    On dirait une oeuvre d'art!
    Bizz

    RépondreSupprimer
  4. trés originale,on dirait 1 oeuvre d'art,bravo!!!!!bne aprm

    RépondreSupprimer
  5. J'en reprendrai bien un bout moi , trop beau comme d'hab
    bisous

    RépondreSupprimer
  6. Magnifique ! C'est un sans faute :-) bravo ! Et bonne année "2017"

    RépondreSupprimer
  7. Tu est vraiment une artiste culinaire ! les goûts me plaisent bien, mais côté déco je ne suis pas encore championne...toutefois, ça fait moins bûche de Noël avec ces traits colorés, mais c'est moderne !

    RépondreSupprimer
  8. Des saveurs sympa et harmonieuses, une deco à tomber. J'aime découvrir de nouvelles idées et là je suis servie. Merci bcp pour tes publications, c'est un réel plaisir à chaque fois. Je me régale rien que d'y penser car ce que j'aime avant tout c'est confectionner. Tu m'as bcp inspiré pour ce noel je pense encore me référer à tes partages pour les anniversaires à venir. Bravo pour ton travail car je sais que c'est parfois envahissant. Belle année à toi Isabelle

    RépondreSupprimer
  9. Toujours au top, l'année démarre fort.
    Très bonne année gourmande pour toi et ton blog.
    MICHEL31

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour,
    Oui, vraiment très beau et bon aussi c'est certain ! Pensez-vous que je puisse utiliser des cerises amarena pour cette recette ? Merci

    RépondreSupprimer
  11. Merci de nous découvrir cette magnifique bûche de noël ! Le mélange des couleurs est sublime !!

    RépondreSupprimer
  12. Trop moche avec tous ces colorants!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On m'a toujours appris à me taire plutôt que de dire des choses méchantes et/ou blessantes... Visiblement nous n'avons pas eu la même qualité d'éducation...
      Je vous souhaite une belle année, qu'elle vous apporte tolérance, respect de l'autre et ouverture d'esprit.

      Supprimer
  13. Bonjour. Tres bel entremet comme toujours et surtout original ! Je vous souhaite une bonne année sucrée avec de nouveaux entremets qui vont nous régaler visuellement et gustativement j'en suis sure ;)

    RépondreSupprimer
  14. Magnifique... Quelle imagination !

    RépondreSupprimer
  15. TROP MIGNONNE CETTE BÛCHE
    BONNE ET HEUREUSE ANNÉE 2017
    BISOUS
    JOHN

    RépondreSupprimer
  16. Ahhhhh je me disais bien que je l'avais déjà vu quelque part ce visuel, j'avais flashé dessus l'année dernière, c'est trop beau! Ceci dit concernant les appareils à floquer, j'ai investi dans un appareil Weber qui m'a servi déjà plusieurs fois et franchement je le trouve, pour moins de 50 E ,déjà amorti ( le problème c'est que Chéri a cru que c'était un cadeau pour lui au départ et il a été tout désappointé de le voir finir dans ma cuisine!). J'ai eu trop de problème avec les bombes pour des rendus de couleurs voulus ou du gaz qui fuyait pour en acheter de nouveau. Je profite de mon petit mot pour te souhaiter une très belle année 2017!

    RépondreSupprimer

Un bout de quelque chose à dire ???

JE REÇOIS ÉNORMÉMENT DE MAILS, JE TACHE DE RÉPONDRE A TOUT LE MONDE, CEPENDANT, COMPTER UN DÉLAIS D'AU MINIMUM 72 HEURES AVANT TRAITEMENT DE VOS DEMANDES.

ATTENTION: les questions où les réponses peuvent être trouvées par une simple recherche personnelle de votre part sur internet (ou présentent dans le texte introductif ou la recette en elle-même) ne trouveront plus de réponse de ma part.
Merci de bien lire la recette en entier avant de me poser vos questions, bien souvent les réponses y sont clairement écrites :)
Merci de votre compréhension

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...